Revue de Presse

Le maire de Bruxelles prone la légalisation du cannabis.

/

Le bourgmestre PS de Bruxelles Philippe Close souhaite un grand débat national sur la légalisation du cannabis récréatif, arguant que « L’approche répressive dure ne fonctionne pas » et que « Un joint, c’est comme un verre de whisky« .

Depuis le début de cette année 2022, plus d’une vingtaine de règlement de compte liés au traffic de drogue ont eu lieu en Région bruxelloise. Face à l’échec de la prohibition et un crime rampant, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close appelle, dans une interview accordée le 19 juillet au journal le Soir,  à un « débat serein » sur la légalisation du cannabis.

« certains fument le samedi soir, d’autres boivent un verre »

« Je suis convaincu que si nous retirons le cannabis du droit pénal, nous pourrons mieux nous concentrer sur le commerce des drogues dures » explique Philippe Close dans les colonnes du quotidien Belge. « Soyons clairs : ce n’est pas parce que la drogue arrive par Anvers qu’il ne faut pas soutenir Anvers et la police fédérale. Je sais que ce qui se passe dans le port d’Anvers a aussi des conséquences pour ma ville. Mais c’est une erreur de limiter la lutte contre la drogue à une approche répressive. Cela seul ne résoudra pas le problème de la toxicomanie. (…) Pour moi, un joint c’est comme un verre de whisky : certains fument le samedi soir, d’autres boivent un verre. Mais celui qui se lève avec un joint ou un verre de whisky a un gros problème. Nous devons continuer à nous rappeler que le cannabis peut tuer, tout comme l’alcool ou le tabac ».

« suivons l’exemple de l’Allemagne, du Luxembourg, du Portugal, de l’Espagne et des Pays-Bas et légalisons le cannabis »

Le maire de la capitale belge préconise un plan national de lutte contre la drogue au sein duquel chaque les ville, les État et  gouvernement fédéral uniraient leurs forces. « Et je dis : suivons l’exemple de l’Allemagne, du Luxembourg, du Portugal, de l’Espagne et des Pays-Bas et légalisons le cannabis. » Le bourgmestre souhaite ainsi l’instauration d’un débat parlementaire pour définir les contours légaux d’une éventuelle légalisation du cannabis. « Si vous contrôlez vous-même la distribution, il n’y a aucun revenu pour les groupes criminels. Nous devons en discuter » a conclu l’élu progressiste.

La revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Business Cann, Le Temps, Prague Morning, Benzinga, ProActive Investors et CTV News

Allemagne : Le calendrier de la légalisation du cannabis se précise.
Le projet de loi sur le cannabis proposé par le gouvernement d’Olaf Scholz  devrait être prêt d’ici la fin de l’année 2022 etr le lancement de son marché à usage adulte début 2024.
Au cours du mois de juin, plus de 200 experts ont échangé avec cinq comités  d’experts pour se préparer à la légalisation du cannabis à usage adulte
Deux d’entre eux – la santé et la protection des consommateurs et la protection des mineurs – se sont tenus la semaine dernière alors que trois autres (portant sur les chaînes d’approvisionnement, le contrôle et l’octroi de licences, et les expériences internationales) devaient se terminer d’ici au  30 juin.
Dans une interview accordée au portail d’information en ligne allemand WEB.DE, Burkhard Blienert, le commissaire du gouvernement fédéral aux toxicomanies et aux drogues, a déclaré que ces audiences ouvriraient la voie à une législation d’ici la fin de 2022.
L’article de Business Cann est disponible ici

Suisse : Au 1er août, le cannabis thérapeutique pourra être prescrit par tous les médecins.
Le Conseil fédéral a levé l’interdiction du cannabis à usage médical prescrit sans autorisation spéciale. Au 1er août, le recours à un tel traitement pourra être décidé directement entre docteur et patient. Le remboursement integral ne se fera en revanche que dans des cas exceptionnels.
Tous les médecins de la Confédération Helvétique pourront prescrire du cannabis thérapeutique,  malades auront ainsi plus facilement accès à ces médicaments. Le Conseil fédéral a fixé mercredi l’entrée en vigueur de la révision de la loi sur les stupéfiants.
Le cannabis, récréatif ou médical, est interdit en Suisse depuis 1951. Les médecins peuvent toutefois prescrire un médicament à base de cette substance s’ils obtiennent une autorisation exceptionnelle de l’Office fédéral de la santé publique.
L’article du temps est disponible ici

République tchèque : le pays en tête de la consommation de cannabis chez les jeunes.
La disponibilité des drogues dans les pays de l’Union européenne reste élevée et, dans certains cas, plus élevée qu’avant la pandémie de Covid-19, selon le rapport de cette année de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT).
En République tchèque, 23 % des personnes âgées de 15 à 34 ans ont essayé la marihuana au moins une fois. Par rapport aux 24 autres États de l’Union européenne, la République tchèque se classe au premier rang et est à égalité avec les États-Unis.
L’OEDT estime qu’environ 30 % des citoyens européens âgés de 15 à 64 ans ont essayé au moins une substance interdite au cours de leur vie. La substance la plus consommée est le cannabis, que 79 millions de personnes ont essayé au moins une fois dans leur vie. Au cours de l’année écoulée, 22 millions de personnes (7 % de la population de l’UE) ont consommé du cannabis au moins une fois. Chez les jeunes de 15 à 34 ans, ce chiffre était de 15,5 %.
L’article de Prague Morning est disponible ici

Canada : Les ventes de cannabis légal continuent de progresser.
Les ventes de cannabis au Canada semblent reprendre après un autre mois d’amélioration. De nouvelles données de Statistique Canada nous enseignent  que les ventes en avril se sont améliorées de 25,8 % d’une année sur l’autre pour atteindre 372,4 millions de dollars canadiens (286,5 millions de dollars), rapporte New Cannabis Ventures.
La croissance des ventes, selon le point de vente, peut être attribuée à une augmentation des points de vente au détail de cannabis et à la baisse des prix des fleurs.
L’Ontario, la plus grande province du Canada en termes de population, a vu ses ventes augmenter de 4 % en séquentiel et de 53 % d’une année sur l’autre. En Colombie-Britannique, les ventes ont diminué de 6 % d’un trimestre à l’autre et ont augmenté de 21 % par rapport à la même période l’an dernier.
L’article de Benzinga est disponible ici

Australie : le traitement au cannabis affiche de très prometteurs  résultats dans la lutte contre les tumeurs du cerveau.
MGC Pharmaceuticals Ltd a récemment fait part d’essais pré-clinique prometteurs quant à l’utilisation de cannabinoïdes psychotropes pour traiter une forme agressive de cancer du cerveau . Les donnés déjà récoltées ayant montré des « résultats exceptionnels ».
Plus précisément, le laboratoire pharma a mis en évidence qu’un tel traitement  induiraient la mort cellulaire programmée des tumeurs (plus connue sous le nom d’apoptose) et donc d’une compète rémission;
MGC prévoit d’entreprendre des recherches supplémentaires pour définitivement assoir le pouvoir de l’herbe sur de telles tumeurs.
L’article de Pro active Investors est disponible ici

Monde : La consommation mondiale de cannabis en hausse d’après une étude menée par l’ONU.
Selon un rapport de l’ONU portant tous les pays/régions du monde (y compris des États américains qui ont légalisé le cannabis),  l’observation est la suivante: la consommation de cannabis a augmenté ainsi que son utilisation régulière.
Le cannabis est depuis longtemps la drogue la plus consommée au monde et cette consommation augmente tandis que le cannabis sur le marché se renforce en termes de teneur en tétrahydrocannabinol (THC), a détaillé  l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport annuel World Rapport de drogue.
L’article de CTV News est accessible ici

 

 

La revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Prohibition Partners, Les Echos, Business of Cannabis, Marijuana Moments, El Planteo, High Times et Le Monde.

Autriche : Importations record de cannabis thérapeutique en 2021.
L’Autriche enregistre des importations record de cannabis médical pour l’année 2021, tandis qu’une affaire portée devant la Cour suprême conteste l’interdiction de consommer la plante de façon récréative.
L’Autriche abrite l’une des plus grandes populations de patients obtenant légalement du cannabis médical en Europe, bien que les améliorations de l’accès au cours des cinq dernières années aient été lentes. Désormais, une nouvelle remise en cause de la constitutionnalité de l’interdiction de consommation personnelle de cannabis fait espérer la fin effective de l’interdiction d’ici 2023.
L’article de Prohibition Partners est disponible ici

Canada : Programme pilote de dépénalisation des drogues en Colombie Britannique.
Le gouvernement fédéral canadien a approuvé mardi une vaste expérience de dépénalisation des drogues dans l’une des plus grandes provinces du pays, ce qui empêche la police de procéder à des arrestations, d’émettre des citations ou même de saisir quatre substances actuellement illicites en cas de possession de faible intensité.
Il s’agit d’une politique audacieuse de réduction des méfaits qui entrera en vigueur à partir du 31 janvier 2023 et durera au moins jusqu’au 31 janvier 2026,  en Colombie-Britannique, la quatrième province canadienne en termes de nombre d’habitants.
À partir de 2023, les personnes prises avec jusqu’à 2,5 grammes d’ opioïdes, de cocaïne, de méthamphétamine et la MDMA ne seront pas poursuivies ni verbalisées.
L’article de Marijuana Moments est disponible ici

Colombie : Le favori aux élections présidentielles en faveur de la légalisation.
Gustavo Petro, grand favori à la course à la magistrature suprême en Colombie se dit favorable à la légalisation du cannabis. « Il me semble stupide de continuer à cacher la question de la marijuana », a récemment déclaré le candidat en dénonçant le fait que « les proches des anciens présidents font le commerce légal d’exportation de marijuana et, au lieu de cela, ils lancent des bombes sur les paysans et leurs enfants qui produisent de la marijuana dans le Cauca. »
« Si la Colombie ne se ressaisit pas, elle va perdre des affaires », a conclu l’ancien maire de Bogotá entre 2014 et 2015.
Le résultat du second tour de l’élection présidentielle est attendu dimanche 19 juin.
L’article de EL Planteo est disponible ici

Etats-Unis : Le tourisme du cannabis aux États-Unis a rapporté 17 milliards de dollars aux économies locales.
L’industrie toute jeune du tourisme du cannabis aux États-Unis pèse déjà des milliards : des visites privées de cultures en intérieur aux visites de restaurants aux magasins d’objets/smartshops, Forbes estime que le tourisme lié au cannabis injecte environ 17 milliards de dollars dans les économies locales américaines. Et cela malgré le manque d’intérêt apparent des gouvernements des États pour la promotion de cette industrie.
Un sondage réalisé en mai par Harris Poll nous enseigne notemment que :
50% des milleniums estiment que l’accès au cannabis légal est un facteur dans la planification des vacances
43% de ces mêmes milleniums disent avoir intentionnellement choisi de prendre des vacances dans un état ou le cannabis est légalisé. Le ganja-tourisme a de beaux jours devant lui…
L’article de business of cannabis est disponible ici

France : L’Ordre National des Pharmaciens rappelle le cadre légal des ventes de CBD en officines.
La pharmacie d’officine est-elle autorisée à vendre des produits au CBD ? Jusqu’en 2021, le marché évoluait encore en zone grise et les incertitudes réglementaires appelaient à la plus grande prudence. Les règles semblent plus claires depuis la publication il y a 6 mois au Journal Officiel d’un arrêté précisant les règles relatives à l’importation, l’exportation et l’utilisation industrielle et commerciale du CBD. Ces produits sont désormais autorisés à la vente dans l’hexagone dès lors que leur teneur en THC ne dépasse pas 0,3 %. Ils peuvent aussi être commercialisés dans plusieurs circuits de distribution et sous différentes formes : huiles  cosmétiques et produits d’hygiène (crèmes, sérums, savons, masques, déodorants…), compléments alimentaires, produits pour animaux, e-liquides (vapotage), boissons et aliments (chocolats, thés, bonbons…). La question de la commercialisation en officines de fleurs et des feuilles brutes à infuser, à fumer ou à vaporiser n’est pas encore été statuée.
L’article des Echos est disponible ici

Japon : Le ministère japonais de la Santé ouvre les discutions sur la légalisation du cannabis thérapeutique.
Une délégation du ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales s’est réuni le 25 mai pour entamer des discussions concernant la levée de l’interdiction du cannabis médical,  au profit des patients souffrant d’épilepsie réfractaire.
Le ministère concerné pourrait réviser la loi actuelle dès cet été. La loi japonaise interdit actuellement toute possession ou culture de toute partie du cannabis, y compris « les épis, les feuilles, les racines et la tige non cultivée de la plante de cannabis ».
L’article de High Times est disponible ici

Maroc : Le Maroc se dote une agence chargée de réguler la culture légale du cannabis.
L’Agence marocaine de régulation du cannabis légal a tenu jeudi 2 juin sa première réunion, à Rabat. Dernière étape avant la mise en œuvre d’une loi légalisant l’usage thérapeutique de cette plante cultivée à grande échelle dans trois provinces du nord-est du pays.
La structure publique sera chargée de contrôler toutes les étapes  de la production, de l’importation des semences et la certification des plants à la commercialisation des produits.
L’article du Monde est disponible ici

La revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Hemp Today, Hanf Magazine, Marijuana Moments, High Times, El Planteo et The Jerusalem Post.

Pologne : Le taux de THC dans le chanvre bien-être passe de 0.2% à 0.3%.
La Pologne booste sa filière chanvre en autorisant 0.3% de THC dans le chanvre CBD et CBG, au lieu de 0.2%, normalisant davantage le chanvre industriel dans l’un des plus grands pays agricoles d’Europe.
En vertu des nouvelles règles du Centre national de soutien à l’agriculture (acronyme KOWR en polonais ) entrées en vigueur ce mois-ci, les agriculteurs et les acheteurs doivent s’inscrire uniquement lors de la création de leur entreprise, les permis annuels n’étant plus requis.
Une fois inscrits, les agriculteurs ne devront plus informer leur annexe régionale  KOWR s’ils changent les variétés qu’ils cultivent, augmentent la superficie totale plantée ou déplacent leurs champs. Un casse-tête administratif en moins pour les cultivateurs.
L’article de Hemp Today est disponible ici

Allemagne : Le gouvernement sommé d’avancer plus vite sur la légalisation du cannabis.
Après la formation du gouvernement d’Olaf  Scholz, la coalition avait fait savoir que la légalisation du cannabis à des fins récréatives n’est pas une priorité. Depuis le début du mois, les priorités semblent avoir été revues afin de répondre à une demande pressante de l’opinion publique sur le sujet.
Pour accélérer le calendrier, plusieurs politiques ont fait pression sur le ministère de la Santé et plus particulièrement sur le détenteur de ce marocain Karl Lauterbach. Pour y parvenir, alors que le ministère était jusque-là focalisé sur la crise du Covid-19, un fond d’1 million d’euros a été débloqué .
L’article de Hanf Magazine est disponible ici

Etats-Unis : 70% des électeurs de Biden sont en faveur de la légalisation du cannabis.
Un récent sondage indique qu’une forte majorité d’Américains -de tous bords politiques- soutiennent soit la légalisation du cannabis à l’échelle nationale, soit la possibilité pour les États de définir leurs propres politiques en matière de cannabis. 70% des électeurs qui ont voté pour Joe Biden soutiennent la légalisation à l’échelle nationale, malgré l’opposition du président à ce changement de politique.
L’enquête de YouGov souligne à quel point la prohibition est impopulaire: aucun groupe démographique interrogé n’a montré un soutien majoritaire au maintien de l’interdiction fédérale du cannabis.
L’article de Marijuana Moments est disponible ici

Etats-Unis : 3 milliards de dollars de cannabis vendus en trois ans dans l’Etat du Massachusetts.
Dans le Massachusetts, les ventes de cannabis pour adultes ont dépassé les 3 milliards de dollars depuis le lancement du marché en 2018. Avec 216 détaillants de cannabis et 11 entreprises de livraison opérant dans l’Etat, les ventes brutes totales de « weed » à des fins récréatives ont atteint 3 001 846 490 $ au 14 mai de cette année.
La Commission de contrôle du cannabis (CCC) remarque que cela  ne fait que huit mois que l’État du Massachusetts a signalé que les ventes avaient dépassé les 2 milliards de dollars.
L’article de Marijuana Moments est disponible ici

Canada : la première ferme de cannabis avec vente directe sur place ouvre ses portes.
Le Canada célèbre l’ouverture de sa première installation de production de cannabis à la vente sans intermédiaire, du producteur au consommateur. Une étape majeure pour la communauté indienne qui réclamait depuis 2019 un assouplissement de la législation dans ce sens. Les boutures sont fournies par Life Cycle Botanicals, qui transplante et cultivent les plantes dans cinq salles consacrées. Chaque pièce contient différentes saveurs, souches, arômes, puissances et propriétés pharmaceutiques pour un catalogue à la vente directe très fourni.
L’article de High Times est disponible ici

Israël :  Du cannabis casher bientôt disponible.
C’est la société Seach Medical Group qui est la première a obtenir  une certification casher (ou kashrut).
Concrètement, cela veut dire que le cannabis a été préparé selon les normes alimentaires juives. Grâce à cette certification, davantage de juifs – même orthodoxes – pourraient être plus enclins à consommer du cannabis médical.
Cependant, dans le cas des produits manufacturés à base de cannabis , comme les bonbons gélifiés ou les huiles, le processus sera plus contraignant. Les usines devront  être inspectées quatre à six fois par an, les huiles d’infusion devront aussi être certifiées casher et les bonbons gélifiés exempts de gélatine (car la gélatine est dérivée d’os d’animaux).
Israël est le marché du cannabis médical le plus avancé au monde. Dans le pays, il y a plus de 100 000 patients enregistrés avec des licences de cannabis.
L’article de El Planteo est disponible ici

Etats-Unis : Le cannabis officiellement efficace contre les douleurs liées au cancer.
Selon une étude publiée le 20 mai dans Frontiers in Pain Research, le cannabis serait très efficace dans la lutte contre la douleur cancéreuse.
L’étude a ainsi révélé que pour la plupart des patients atteints de cancer, les niveaux de douleur s’amélioraient considérablement alors que d’autres symptômes diminuaient également avec l’utilisation du dit  cannabis à visée médicale. Les patients en oncologie souffrent généralement de dépression, d’anxiété et d’insomnie en plus de la douleur pendant le traitement. Souffrir de tels symptômes aggrave la qualité de vie d’un patient et peut même affecter négativement le pronostic.
L’article du Jerusalem Post est accessible ici

La Revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Canapaindustrial, Cannabis Industrie, New Cannabis Venture, Benzinga, El Planteo et Hemp Im.

Italie : Dans le pays, le CBD rapporte entre 200 et 300 millions par an 
Ces dernières années, grâce à la loi no. 242/2016, l’Italie avait fait d’importants progrès dans le développement d’une chaîne d’approvisionnement en chanvre et la fleur locale était appréciée au niveau européen. D’après ce qui ressort d’une enquête-consommateurs récemment menée, environ 1 consommateur français sur 4 déclare avoir utilisé un produit italien, et le pourcentage augmente en ce qui concerne les inflorescences. La régulation de la filière chanvre a conduit à la création d’un phénomène culturel et commercial plutôt rémunérateur.
La dépense mensuelle moyenne des amateurs de CBD  est comprise entre 40 et 70 €. Depuis 2016, de nombreuses start-up ont vu le jour, qui ont favorisé l’entrepreneuriat agricole et commercial des jeunes.
Le chiffre d’affaires qui en résulte compte entre 200 et 300 millions par an, avec près de 10 000 nouveaux emplois et, donc, les recettes fiscales correspondantes pour l’État.
L’article de Canapaindustrial est accessible via ce lien.

USA : Depuis 2014, le cannabis légal a rapporté 14.9 milliards de dollars de recettes fiscales aux Etats concernés.
Depuis 2014, année qui a vu les premières ventes légales de cannabis au Colorado et à Washington, les politiques de légalisation dans plusieurs États ont créé une nouvelle source de revenus pour renforcer les budgets et financer les services publiques de chaque Etat concerné. De 2014 à mars 2022, les États ont déclaré un total de 11,2 milliards de dollars de recettes fiscales provenant de la vente légale de cannabis pour adultes.
Rien qu’en 2021, les États qui ont légalisé le cannabis ont généré plus de 3,7 milliards de dollars de recettes fiscales sur ce même cannbis récréatif. En plus des revenus générés pour les budgets gouvernementaux, les villes et villages ont également encaissés des centaines de milliers de dollars de nouveaux revenus grâce aux taxes locales sur le cannabis adulte.
L’article de Cannabis Industrie est disponible ici. 

Canada : Les ventes de cannabis en légère baisse depuis un mois, après une nette hausse sur l’année
Comme chaque mois, Statistique Canada a publié les ventes au détail pour le pays, en l’occurence pour le mois de février : les ventes de cannabis ont diminué de 2,9 % par rapport à janvier pour s’établir à 336,4 millions de dollars canadiens. Les ventes ont augmenté de 28,5 % par rapport à il y a un an, en hausse par rapport au taux de croissance de 24,3 % de janvier. La raison de cette croissance : l’ augmentation du nombre de magasins ainsi que la baisse des prix des fleurs. En Ontario, la province la plus peuplée, les ventes ont augmenté de 4 % par rapport à janvier et de 65 % par rapport à il y a un an, reflétant l’augmentation du nombre de magasins. L’Alberta, qui est la deuxième province en importance, a enregistré une baisse de 5 % par rapport à janvier et une hausse de 9 % par rapport à il y a un an. Le Québec a baissé de 12 % par rapport à janvier et de 4 % par rapport à il y a un an, tandis que la Colombie-Britannique a baissé de 7 % par rapport à janvier alors qu’elle a progressé de 25 % par rapport à il y a un an.
L’article de New Cannabis Venture est accessible ici.

Argentine : Le Congrès libère le commerce de chanvre, une manne économique potentiellement gigantesque pour le pays.
La Chambre basse argentine a approuvé une loi qui créera un cadre réglementaire pour les investissements publics et privés dans la production de produits à base de cannabis de qualité pharmaceutique.
La loi a été adoptée au Sénat l’année dernière, avec un large soutien des gouverneurs des États qui parient sur le cannabis pour promouvoir la croissance économique et le développement durable.
La législation ne légalise pas le cannabis récréatif, mais voit naître l’ARICCAME (Agence de réglementation du chanvre et du cannabis médicinal), l’agence qui réglementera la production de cannabis à des fins médicinales et industrielles.
L’agence coordonnera avec les gouvernements des États quand et si les licences de cannabis et de chanvre sont approuvées, jouant un rôle de premier plan dans le processus de réglementation.
L’article de Benzinga est disponible ici.

Népal : Le pays s’apprête à mettre fin à 50 années de prohibition du cannabis.
Le gouvernement Tibétain et ses hauts responsables ont annoncé qu’ils rédigeaient une législation visant à abroger l’interdiction de la marijuana.
Dans les années 1960, le Népal s’est érigé en paradis du cannabis, avec son haschich mythique réputé le plus puissant au monde. À cette époque, les « boules de hasch » pouvaient être obtenues dans des magasins agréés par le gouvernement.
En raison de la pression des États-Unis et de sa « guerre contre la drogue », le pays a été contraint d’interdire le cannabis en 1973.
L’interdiction de la plante a ainsi mis fin aux us et coutumes ancestrales autour de la plante et la culture historique du cannabis, qui pousse à l’état sauvage dans le pays. La « Ganja » est une partie très importante de la culture au Népal, puisque les tiges, les feuilles et la résine étaient utilisées pour la cuisine, pour confectionner des vêtements et comme ingrédient dans la médecine ayurvédique traditionnelle.
L’article de El Planteo est disponible ici.

Mexique : Le pays pourrait conquérir le marché mondial du cannabis, mais les régulateurs l’en empêche. 
Le président  d’Oaxaca Alejandro Martínez Moreno, estime que le marché du cannabis médical et récréatif au Mexique atteindra une valeur de 5 milliards de dollars d’ici 2025.
Et pourtant, alors que le pays se remet du Covid est reste en proie aux cartels, les députés restent réticents à promulguer une loi réglementant favorablement le cannabis dans le pays, même lorsque les études menées par la Chambre basse et le Conseil mexicain du cannabis et du chanvre prévoient des bénéfices entre  900 $ millions et 1,7 milliard de dollars de taxes générées par le marché du cannabis légal.
L’article de Hemp Im est accessible ici.

La revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Prohibition Partners, High Times, Business Of Cannabis, Stockhead, The Thaiger, GlobeNewsWire et L’Express.

Suisse : Les premières ventes légales de cannabis récréatif prévues pour 2022.
Mardi 26 avril, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a définitivement approuvé un projet pilote autorisant la vente légale de cannabis à usage adulte en Suisse. L’initiative permettra à près de 400 participants d’acheter du cannabis récréatif dans certaines pharmacies. Cette expérimentation fournira à terme des données sur les besoins des consommateurs lorsqu’ils achètent auprès de canaux légaux, en vue de planifier la légalisation de l’herbe dans toute le Suisse. Il s’agit du premier volet d’une série de projets pilotes qui seront mis en place dans les grandes villes Suisses. Cette initiative intervient après le vote d’ un amendement à la loi sur les stupéfiants de la Confédération Helvétique en 2021.
L’article de Prohibition Partners est disponible ici.

Guernesey : Sur l’île, 5 000 autorisations et ordonnances de cannabis thérapeutiques ont délivrées à des patients.
Sur les îles anglo-normandes, territoire britannique situé entre le Royaume-Uni et la France, l’industrie du cannabis est en plein boom, en contraste frappant avec ce qui se passe actuellement dans le reste de l’Europe.
Guernesey et Jersey ont procédé à une réforme médicale inédite au Royaume-Uni comme dans la plupart des pays de l’UE. A titre de comparaison, en France, seuls 1000 patients ont accès au même cannabis thérapeutique.
Cette folle croissance est particulièrement marquée à Guernesey. Depuis que le cannabis médical a été rendu légal au milieu de la pandémie en 2020, 5 069 licences de cannabis médical ont été délivrées aux patients sur l’île. Environ 4 500 ont été délivrés après mars 2021 alors que 658 ont déjà été délivrées depuis le début de l’année.
L’article de High Times est disponible ici.

Etats-Unis : Joe Biden gracie quelques américains incarcérés pour des délits mineurs liés au cannabis.
L’administration Biden a accordé une grâce présidentielle à 78 prisonniers, dont des dizaines ont des condamnations liées au cannabis, selon la Maison Blanche. Bien loin de la promesse de grâce présidentielle fédérale promise durant la campagne électorale du 46ème locataire de la Maison Blanche.
Parmi eux et en exemple :  Jose Luis Colunga, du Nebraska,  qui a été condamné à 240 mois de prison après avoir été reconnu coupable d’avoir eu l’intention d’acheter puis vendre une tonne de cannabis, ou encore la New Yorkaise Stacie Demers, qui a été condamnée à 120 mois de prison pour consommation et vente d’herbe. « L’Amérique est une nation de lois et de secondes chances, de rédemption et de réhabilitation« , a tweeté le président après avoir gracié les 78 incarcérés.
L’article de Business Of Cannabis est disponible ici.

Australie : Les consommateurs devront attendre 2023 pour obtenir des médicaments au CBD.
Techniquement, les produits à base de cannabidiol (CBD) sont en vente libre en Australie, et sans ordonnance depuis que la Therapeutics Goods Administration (TGA) a défini la dose admise de CBD (150 mg ou moins) dans les dits médicaments.
Pourtant, il n’y a actuellement aucun produits CBD approuvés à la vente par l’Etat. La faute aux nombreuses certifications, tests et autre les essais cliniques imposés par les pouvoirs publiques. De là à ce que ces obstacles soient surmontés par les entreprises distribuant du CBD,  il pourrait s’écouler plus d’un an avant que les consommateurs aient accès aux produits à base de CBD sur les étales des pharmacies.
L’article de Stockhead est disponible ici.

Thaïlande : Une clinique américaine de cannabis thérapeutique inaugurée en grandes pompes.
Une société américaine vient d’ouvrir une clinique de cannabis thérapeutique en Thaïlande, ce qui en fait la première franchise étrangère à le faire. La clinique, située à Bangkok, se donne pour mission de traiter la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, le cancer, les troubles de l’alimentation et l’insomnie. La clinique prévoit que les modifications apportées aux lois thaïlandaises en juillet dernier leur permettront de donner aux patients des produits à dominante THC à des fins de recherche.
En 2020, la Thaïlande est devenue le premier pays asiatique à autoriser la production et l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques.
L’article de The Thaiger est disponible ici.

Israël : 60% des produits CBD pour le sommeil auraient des niveaux d’ingrédients mal étiquetés.
La société Leafreport vient de publier une étude indiquant que 60 % des produits CBD commercialisés pour des troubles du sommeil affichaient les mauvaises quantités de CBD, de CBN et/ou de mélatonine. Leafreport est l’une des principales entreprises de certification de produits CBD.
Pour cette étude, la société a acheté 52 produits d’aide au sommeil au CBD, notamment des bonbons gélifiés, des teintures et des gélules.
On découvre dans la dite étude que plus de la moitié (60%) des 52 produits testés contenaient des ingrédients actifs (comme le CBD, le CBN ou la mélatonine) dépassant de plus de 10% la concentration indiquée sur l’étiquette.
L’article de Globenewswire est disponible ici.

Malawi : Les producteurs de tabac misent sur la ganja.
Au Malawi, un des pays les plus pauvres de la planète, le tabac représente 70% des exportations. Or, entre mauvaises récoltes et prix qui chutent, de nombreux agriculteurs ne s’y retrouvent pas : en 2021 les ventes de tabac ont rapporté 164,5 millions d’euros soit 27% de moins par rapport à 2020.
Cette drastique chute des prix incite certains agriculteurs à se lancer dans le cannabis, dont la culture à des fins thérapeutiques et industrielles a été légalisée en février 2020.
Selon un rapport de la Banque mondiale publié en 2011, l’herbe locale, plus connue sous le nom de Malawi Gold fait partie des espèces « les meilleures et les plus fines » au monde.
L’article de l’Express est disponible ici

 

Quand Marie-France fait la promotion de graines de cannabis à faire pousser chez soi

//

A défaut de pouvoir acheter légalement de la weed dans l’hexagone, les seniors peuvent compter sur Marie-France pour en faire pousser. En partenariat avec la banque de graines Dutch Passion, le mensuel féminin s’est fendu d’une promo sans équivoque sur le homegrowing de cannabis.

Les séniors ont bien changé ! Alors qu’il y a encore 10 ans, les magazines dédiés aux sexagénaires avaient comme annonceurs la Jouvence de l’Abbé Sourry, les termolactyles Damart ou les résidences Hespérides, ce sont désormais les charmes de la culture de cannabis à domicile qui sont loués à coup de publi-rédactionnel dans les pages web de Marie-France, le titre historique et mature du groupe Marie-Claire.

Si le chapeau de l’article rappelle aux obligations légales « il est très important de vous renseigner sur la loi en vigueur dans votre pays » , le reste de la réclame cannabique ne laisse que peu de doutes sur l’usage qui sera fait par les lectrices des graines de la collection « cannabinoïdes spéciaux ».

En illustration, un visuel affichant des variétés comme la Skywalker Haze Automatique (26% de THC).

Les souches recommandées par le mensuel tiré à 120.000 exemplaires vont des très sobres CBG-Force (0,11% de THC)  et Charlotte’s Angel ( moins de 1% de THC) à la plus sportive THC-Victory, qui, avec ses 7 à 8% de THC, devrait envoyer plus d’une mamie dans le cosmos.
Pas chiche, le mensuel crée en 1944 propose aux lectrices et jardinières en herbe de voyager moins cher avec 15% de remise pour toutes commandes de graines de la catégorie.

Faut-il s’en étonner ? Pas vraiment. Aux Etats-Unis, l’engouement du troisième âge pour le cannabis est un vrai phénomène de société comme le rapporte nos confrères de RTBF, avec à la clef un marché du cannabis médical et récréatif chiffré à 5 milliards de dollars pour les plus de 60 ans, rien qu’en Californie. Un coche de la Marie-Jeanne que Marie-France n’a pas raté.

La revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Business Cann, Bloomberg, Reuters, Cannabiz, Business of Cannabis, The Guardian.

Amérique du Nord/Europe :  600 millions de dollars ont été investit par les entreprises américaines et canadiennes pour le futur grand marché Européen du cannabis récréatif.
Les entreprises de cannabis  nord-américaines ont investi des centaines de millions de dollars sur le marché européen, avec une nouvelle vague de capitaux qui arrivent alors que les investisseurs font la queue pour se tailler une belle part du futur marché du cannabis récréatif sur le vieux continent.
Selon de nouvelles données de la 7e édition du rapport européen sur le cannabis de Prohibition Partners, Tilray, Aurora, Canopy et Curaleaf ont combiné des actifs non courants en Europe pour 620 millions de dollars au troisième trimestre 2021.
Les pertes chiffrées à plusieurs milliards de dollars qu’ont subis les acteurs canadiens les ont forcés à se départir d’une partie de leurs actifs internationaux, laissant la possibilité à d’autres entrepreneurs nord-américains d’investir en Europe alors qu’elle se dirige vers un marché entièrement légal et réglementé d’une valeur de milliards d’euros.
L’article de Business Cann est disponible ici.

Etats-Unis : L’usage du THC et CBD compatible avec la prise d’opiacés.
Une étude menée par l’Université du Texas vient de démontrer que les cannabinoïdes n’accentuaient pas les effets euphorisants des opioïdes, ce qui signifie qu’ils n’augmentent pas le risque de dépendance lorsqu’ils sont utilisés conjointement.
Les chercheurs ont donné à des singes le choix entre une récompense alimentaire ou une injection de fentanyl. Ils ont ensuite testé si le CBD, le THC ou un mélange des deux affectaient le nombre de fois où les singes choisissaient le fentanyl plutôt que la nourriture, et ont découvert qu’une large gamme de doses ne faisait aucune différence.
Les chercheurs mènent des études de suivi pour tester si le CBD et le THC peuvent réduire les signes de sevrage et de rechute des opioïdes, alors que les Etats-Unis sont en proie à une grave crise liée à l’abus d’opioïdes (médicaments) et opiacés (drogues de rue comme l’héroïne ou l’opium).
L’article de Cannabiz est disponible ici.

Canada : Le nombre de dispensaires de cannabis ouverts en mars a augmenté de 75% par rapport à l’année dernière.
D’après une enquête menée par Cannabis Benchmarks, le nombre de dispensaires vendant du cannabis récréatif  continue d’augmenter régulièrement, rendant le système légal du cannabis plus accessible aux consommateurs et, dans certains cas, augmentant au bénéfice des consommateurs, la concurrence entre les détaillants sur les marchés locaux les plus saturés.
Le dernier décompte de Cannabis Benchmarks montrait que le nombre de magasins ouverts avait atteint le chiffre de 3 138 à la fin du mois de mars 2022. Ce chiffre est en hausse de 1 344 magasins – soit un bond de 75% – par rapport à mars 2021. Au cours du premier trimestre 2022, une moyenne de 74 nouveaux magasins ont ouvert chaque mois, ce qui reste malgré tout inférieur aux 127 magasins ouverts chaque mois au cours du même trimestre, en 2021.
L’article de Cannabiz est disponible ici

Europe : Plus de la moitié des européens soutiennent la légalisation du cannabis.
Une majorité d’européens se prononcent en faveur de la légalisation du cannabis récréatif alors qu’environ 30% d’entre eux affirment vouloir en acheter, nous apprend un sondage réalisé jeudi 7 avril par Hanway/Curaleaf.
La légalisation sur le vieux continent serait une manne économique de taille, à l’instar  des Etats-Unis qui ont largement profité de la fin de la prohibition et ont connu un explosion de la demande lors des confinements successifs imposés aux USA.
Selon le rapport du cabinet de conseil londonien Hanway et du producteur de cannabis Curaleaf International, si une majorité d’européens soutiennent la légalisation, cette même majorité ne serait pas favorable à la culture à usage privée de la plante.
Ce rapport intervient une semaine après que la Chambre des représentants des États-Unis a adopté un projet de loi visant à mettre fin à l’interdiction fédérale du cannabis.
L’article de Reuters est disponible ici.

Europe : Plus de 340 000 patients devraient bénéficier d’un accès au cannabis thérapeutique en 2022.
Un récent rapport portant sur les prévisions de ventes de cannabis à visée médicale en Europe prévoient que 353 millions d’euros de cannabis thérapeutique seront vendus sur le continent en 2022, pour atteindre 2,3 milliards d’euros d’ici 2026. Soit une augmentation potentielle de 544 % sur 4 ans.
De nombreux pays d’Europe ont continué ont largement assouplis les règles d’accès au cannabis médical au cours des 12 derniers mois, après un ralentissement dû à la pandémie de COVID-19.
L’article de Business Cann est disponible ici.

Royaume-Uni : Premier pas vers un cadre légal autour de la commercialisation d’aliments infusés au CBD.
La Food Standards Agency (FSA), soit l’agence britannique de régulation des denrées alimentaires, avait imposé  il y a quelques mois une série de restrictions pour freiner la commercialisation de produits comestibles contenant du CBD.
Toujours dans cette optique, La FSA a fait part la semaine dernière d’une liste d’ environ 3 500 produits au CBD qui ont passé les étapes d’évaluation et sont donc autorisés à la vente. Conjointement, la FSA a recommandé aux autorités locales de sévir contre les nombreux autres articles comestibles encore commercialisé dans les boutiques, mais qui ne figurent pas sur la dite liste.
Les ventes de produits à base de CBD au Royaume-Uni ( aliments et cosmétiques), ont rapporté près de 500 millions de livres (654 millions de dollars) en 2021. Les consommateurs, qui ont largement plébiscité ces produits au CBD, arguant de leur pouvoirs thérapeutiques pour soulager l’anxiété, les douleurs chroniques et autres maux, faisant ainsi pression sur le gouvernement pour qu’il évalue la sécurité des produits comestibles vendus.
L’article de Bloomberg est disponible ici

Thaïlande : Le Royaume se voit en destination haut de gamme du cannabis après sa légalisation.
Après avoir a annoncé en janvier dernier retirer de la liste des stupéfiants le cannabis dont le taux de THC est inférieur à 0,2 %, (ce qui en fait le premier pays asiatique à prendre une telle mesure), le ministre de la Santé  Anutin Charnvirakul, vient de faire savoir qu’une fois la radiation entrée en vigueur – soit 120 jours après la publication sur le site Web de la Royal Thai Government Gazette – les gens pourront cultiver des plants de cannabis chez eux,  après en avoir informé leur gouvernement local. Il sera également possible d’obtenir des licences pour la culture commerciale. Un projet de loi sur le cannabis et le chanvre a été soumis au parlement détaillant comment régir l’utilisation et la croissance à des fins récréatives.
Mais plutôt qu’un « paradis pour les fumeurs low cost« , Linn envisage d’intégrer le cannabis dans l’industrie médicale et récréative en vue d’attirer des amateurs de ganja « type Silicon Valley » lorsqu’ils se rendent en Thaïlande dans le cadre d’un voyages d’affaires.
L’article du Guardian est disponible ici.

La revue de presse

/

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Business Cann, NL Times, 20 Minutos, Forbes, Infobae et African Business.

Etats-Unis : La Chambre du Congrès approuve un projet de loi visant à dépénaliser le cannabis dans tout le pays.
La Chambre basse du Congrès américain a adopté vendredi 1er avril le MORE Act, une initiative démocrate qui mettrait fin à l’interdiction fédérale du cannabis en le retirant de la liste des substances interdites. C’est la deuxième fois que le projet de loi est adopté à la Chambre; cependant, il devra faire face à de forts vents contraires au Sénat, qui avait déjà retoqué le projet de loi en 2020.
Le MORE Act mettrait fin à la prohibition au niveau fédérale, mais laisserait le choix de la légaliser ou pas à chaque Etat. L’industrie  du cannabis a généré 25 milliards de dollars de ventes l’année dernière, soit une augmentation de 43 % par rapport à 2020. En 2030, cette somme devrait atteindre 65 milliards de dollars.
L’article de Forbes est disponible ici.

Portugal : Les exportation de cannabis ont été multipliés par 6 en 2021.
Les exportations portugaises de cannabis ont augmenté de 566 % en 2021 selon les informations de l’Autorité médicale nationale portugaise Infarmed. « La quantité de fleurs séchées avec une teneur en humidité égale ou inférieure à 10% exportée en 2021 a atteint 30 tonnes » a précisé l’agence gouvernementale, dépassant les 4,5 de 2020, soit une augmentation de près de 600%.
Inframed précise que «la valeur des exportations devrait être dépassée cette année», car les exportations de cannabis du Portugal entre janvier et février ont déjà atteint 10 tonnes.
Actuellement, la quasi-totalité du cannabis produit par les 18 entreprises autorisées à cultiver au Portugal est exportée, alors qu’un seul dérivé du cannabis en vente dans les pharmacies du pays.
L’article de Business Cann est disponible ici.

Royaume Uni : Avec un an de retard, le gouvernement publie la liste des produits au CBD autorisés à la vente.
Après un délai d’exactement un an, la liste publique tant attendue des produits CBD britanniques validés a été publiée par la Food Standards Agency (FSA)
La liste rendue publique par la FSA précise que seuls  3 500 produits sont toujours autorisés à la vente au Royaume-Uni – avec « plusieurs milliers » d’autres désormais interdits. La date limite initiale pour la publication de la liste était le 31 mars 2021, bien que la directrice générale de la FSA, Emily Miles, ait affirmé lors d’un appel aux médias hier que la liste n’était «pas en retard» – et que le retard était dû à des candidatures de mauvaise qualité.
L’article de Business Cann est ici.

Pays Bas : Le projet visant à autoriser la culture de cannabis récréatif encore repoussé.
L’expérimentation néerlandaise de la culture du cannabis thérapeutique et récréatif a de nouveau été remises aux calendes grecques. L’audience en faveur de l’initiative et son jugement ne sont attendus qu’au deuxième trimestre de 2023. Une information donnée par les ministres Ernst Kuipers  (Santé publique) et Dilan Yeşilgöz-Zegerius (Justice et de la Sécurité),  dans une lettre adressée au Parlement le 31 mars. Le plan initial était de commencer à produire sur le territoire néerlandais vendre du cannabis, suite à une avancée légale faite en 2020. Cela a ensuite été reporté au second semestre 2022 avant d’être reporté à l’année prochaine.
L’article du NL Times est accessible ici. 

Espagne : Les pharmaciens font pression pour la légalisation du cannabis thérapeutique.
Le conseil général des pharmaciens a proposé lundi 28 mars de réaliser un essai pilote en officine pour évaluer l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques. Un produit qui, de l’avis du président des pharmaciens, pourrait avoir un usage et des conditions d’utilisation similaires à ceux qui ont d’autres composés comme la morphine .
Dans la sous-commission qui analyse au Congrès l’éventuel usage médical du cannabis en Espagne, plusieurs experts et membres du gouvernement sont intervenus ce même jour,  appelés à contribuer au débat soulevé autour de l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques.
L’article de 20 Minutos est accessible ici.

Argentine : Le gouvernement autorise la culture de cannabis thérapeutique par plusieurs ONG.
Après deux ans de réunions, de demandes, de consultations et  propositions, le ministère national de la Santé a annoncé que les organisations de cannabis à but non lucratif pourraient légalement cultiver du cannabis à visée médicale pour leurs membres. Le nombre de patients qui pourront bénéficier d’un traitement au cannabis est en revanche limité à 150 postulants.
Une résolution publiée ce mardi au Journal officiel confirme l’information qu’Infobae avançait en février dernier : Reprocann (le registre des utilisateurs et cultivateurs gérés par la Santé), inclu désormais des ONG, qui ont reçu le feu vert pour cultiver et distribuer des fleurs de cannabis en toute légalité.
L’article de InfoBae est accessible ici.

Afrique du Sud : Le Président Cyril Ramaphosa affiche son ambition de ne pas rater le coche du cannabis-business.
«Nous allons revoir le cadre politique et réglementaire pour le chanvre industriel et le cannabis thérapeutique et récréatif, ce qui sera une bonne nouvelle pour tous face à l’ énorme potentiel d’investissement et de création d’emplois que le cannabis représente. Maintenant, ce produit naturel, que nos gens cultivent et récoltent à plusieurs fins, va être industrialisé  » a précisé le chef de l’état dans un discours prononcé lors du State of the Nation, l’équivalent du State of the Union américain.
Le secteur légal du chanvre et du cannabis, précisait Ramaphosa le même jour, a le potentiel de créer plus de 130 000 nouveaux emplois en Afrique du Sud. Pour illustrer son propos, Le Président Cyril Ramaphosa a fait référence au Lesotho ( le petit royaume indépendant niché au nord de l’Afrique du Sud)  comme un bel exemple d’un pays qui a su profiter de la manne économique du cannabis-business.
L’article de African Business est disponible ici.

La revue de presse

//

Chaque lundi, Zeweed vous propose le meilleur de l’actualité du chanvre bien-être et du cannabis avec cette semaine : Forbes, Portugal News, CannareporterMarket Business Insider, StratCann, HempIm et Le Monde.

Etats-Unis : Cresco Labs s’offre Columbia Care pour 2 milliards de dollars.
Cresco Labs, le géant du cannabis basé dans l’Illinois a annoncé le 23 mars acquérir Columbia Care pour 2 milliards de dollars dans le cadre d’un rachat de la totalité des titres de l’entreprise dont le siège est à New-York.
Une fois l’accord finalisé, Cresco deviendra l’un des plus grands producteurs et détaillants de cannabis du pays avec plus de 100 dispensaires dans 18 États.
L’article de Forbes est disponible ici.

Etats-Unis : Une éventuelle légalisation fédérale fait bondir les titres des entreprises de cannabis.
Le cours des grandes entreprises de production et distribution de cannabis a bondit hier jeudi 24 mars à Wall Street, une spectaculaire hausse due à la rumeur d’une éventuelle légalisation de la plante au niveau fédéral.
Dans le détail, la cotation des actions Tilray a grimpé de 17 %,  tandis que Sundial Growers gagnait 14 %, Canopy Growth  12 %,  Aurora Cannabis  13 %  et Cronos Group  7 % .
L’article de Market Business Insider est accessible ici.

Canada : La pandémie n’aurait pas eu d’influence sur les ventes de cannabis.
Une récente étude indique que l’augmentation des ventes cannabis entre 2020 et 2021 est sans lien  la pandémie de COVID-19.
L’étude, publiée dans Drug and Alcohol Review, provient de plusieurs chercheurs canadiens en Ontario.
Bien que de nombreux observateurs et médias aient attribué une augmentation des ventes de cannabis au Canada à la pandémie de COVID-19 et aux mesures de confinement et/ou de confinement associées, l’étude démontre que l’augmentation des ventes est plutôt liée à une croissance naturelle de  l’offre, à la diversité des produits à base de cannabis proposés et des points de vente au détail de plus en plus nombreux.
L’article de StratCann est accessible ici.

France : L’université de Saclay s’accroche au cursus « cannabis thérapeutique ».
Inauguré en 2021, ce diplôme universitaire attire des candidats variés : médecins, entrepreneurs, pharmaciens ou encore producteurs de chanvre. L’équipe qui anime ce cursus mise sur une évolution du cadre légal et souhaite donner davantage d’écho à la recherche scientifique menée dans ce domaine.
L’article du journal Le Monde est accessible ici.

Portugal : Lisbon est la ville dont les eaux usées présente le plus de traces de THC d’Europe.
Les données proviennent d’ échantillons prélevés dans les eaux usées au cours de l’étude « Analyse des eaux usées et médicaments » réalisée dans 75 villes de 25 pays, en collaboration avec l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT).
Selon l’antenne de l’OEDT, basé à Lisbonne, les données recueillies dans les analyses des eaux usées de la capitale portugaise sont « très cohérentes » au regard de celles récoltées dans les autres villes étudiées, notant une augmentation de la consommation de cannabis, de cocaïne, de méthamphétamines et une diminution de celle de MDMA.
L’article de Portugal News est disponible ici.

Portugal : Les exportations de fleurs de cannabis hier ont augmenté de 566 % en 2021.
La quantité de cannabis exportée depuis le Portugal a plus que quintuplé en 2021, selon les informations de l’agence gouvernementale  Infarmed – Autoridade Nacional do Medicina.
La quantité de fleurs séchées à teneur en humidité égale ou inférieure à 10% exportée en 2021 a ainsi atteint 30 tonnes  dépassant les 4,5 de 2020.
Toujours selon Infarmed « la valeur des exportations devrait être dépassée cette année, puisque ce n’est qu’entre janvier et février qu’ont été vendues 10 tonnes de cannabis en provenance du Portugal ».
L’article de Cannareporter est accessible ici.

Maroc : Le Royaume dévoile son plan de formation des cultivateurs de cannabis.
Après avoir adopté une loi pour favoriser le développement d’une filière marocaine du cannabis, le Maroc s’apprête désormais à développer cette filière à des fins légales. Cela nécessite évidemment une main-d’œuvre qualifiée, ce qui implique un besoin urgent de vastes programmes de formation. C’est précisément pour cette raison que les acteurs marocains concernés s’apprêtent à lancer des sessions de formation au profit des cultivateurs de cannabis, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end. Ces formations portent notamment sur les techniques de culture du cannabis, sa transformation et son conditionnement, ainsi que sur la création et la gestion de coopératives.
L’article de HempIn est accessible ici.

Zambie : L’armé se chargera de la culture du cannabis.
C’est le commandant Solochi, le général en charge de l’armée zambienne,  qui s’est chargé d’annoncer que ses forces allaient acquérir des terres dans plusieurs provinces du pays pour y cultiver du cannabis médical.
Le programme verra la création de plus de 3 000 emplois par l’armée zambienne.  L’initiative est officiellement soutenue par les chefs traditionnels et les gardiens des terres zambiens, qui ont « accepté » de céder librement certaines de leurs  parcelles pour que la Grande Muette puisse y cultiver du cannabis.
L’article de HempIn est accessible ici.

1 2 3 7