Uruguay : Carnet de Voyage à l’ouest de Punta del este.

//

Sauvage, flegmatique et distingué, l’Uruguay offre à ses visiteurs bien plus que les fleurs d’une légalisation qui s’apprête à fêter son 9ème anniversaire. Récit d’un coup de foudre sur fond de couchers de soleil.

Je quitte le Paris de janvier, celui qui se réveille sous un ciel gris clair, encore un peu aviné de la nouvelle année, pour rejoindre la femme que j’aime à l’autre bout du monde. 15 heures de vol en éco, entre les bébés qui pleurent et les gros qui ronflent, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Paris, Madrid, Montevideo, et enfin Punta del Este. Nous longeons la côte en voiture, musique à fond et cigarette légale de cannabis au bec, c’est déjà les vacances…

« TOUT LE MONDE SE CONNAÎT ; NOM, PRÉNOM, SURNOM, ALCOOL ET GANJA DE PRÉDILECTION »

Depuis déjà un mois, c’est tout le pays qui célèbre l’été austral. Et quel goût pour la fête ! Les familles et les amis se réunissent, il y a toujours quelque chose à faire, on n’est jamais seul. J’ai rarement senti une telle impression de communauté, voire de tribu, tout le monde se connaît ; nom, prénom, surnom, alcool et ganja de prédi- lection. Ici, tout est calme, luxe et envoûtantes volutes d’un cannabis subtilement légalisé.

L’Uruguay est le premier pays du monde à avoir légalisé la vente, la consommation et la culture du cannabis. À peine arrivé, je me vois gratifié d’échantillons du terroir local, et je ne veux déjà plus rentrer en France. Ici, les consommateurs peuvent acheter jusqu’à 40 grammes par mois et ont le choix entre quatre variétés de fleurs, toutes avec de faibles teneurs en THC. Les enthousiastes de la belle plante peuvent trouver leur bonheur dans les quelques dizaines de pharmacies auto- risées. En 2021, 56 % du cannabis consommé en Uruguay provenait d’un circuit légal.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 2 du magazine ZEWEED , disponible chez votre marchand de journaux sur ce lien .

 

 

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Kira Moon est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a emmené à travailler à Los Angeles et Londres. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en est aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

Zeweed : l’édito

Next Story

Mike Salman, pionnier New Yorkais de la culture weed et de la ganja gastronomie

Latest from France

Front popul’herbe

Alors que le résultat des législatives redessine le paysage politique français en faveur du Front Populaire,