E-liquides au THC: vapotez vert en faisant le tri.

//

Pratique et plus sain pour nos poumons, le vapotage de weed séduit un nombre croissant d’enthousiastes de la belle plante. Une bonne nouvelle pour la santé des cannabis-aficionados, une moins bonne pour le globe. Auxly et Greentech, deux entreprises canadiennes, se sont donné pour mission de rendre plus verte la consommation de weed liquide.

Depuis une dizaine d’années, fumer de l’herbe ne se limite plus au bon vieux joint, au bang ou quelque pipe taillée pour l’occasion. Au Canada, par exemple, le cannabis est de plus en plus consommé par vapotage. Un mode de consommation considéré comme plus sain que les alternatives combustibles.
Cette diversification des pratiques est aussi synonyme d’accroissement de la production de déchets plus ou moins nocifs : flacon d’e-liquide, piles, etc. Rien que de petites choses qui finissent, au mieux, dans les poubelles classiques. Et c’est là que la bât blesse.
Une cigarette électronique est généralement composée d’une cartouche (contenant l’e-liquide), d’une résistance électrique, d’un embout buccal en matière plastique et d’une batterie (ou d’un accumulateur, selon les modèles).
Lorsque la cigarette est partie rejoindre le terrain de chasse de ses ancêtres, tous ses éléments constitutifs doivent être jetés à bon escient : résistance, batteries ou « accu » (souvent toxiques en se dégradant) dans les conteneurs pour déchets électriques ou électroniques, la cartouche dans les colonnes à verre (à moins qu’elle ne soit en plastique), les éléments en plastique dans le bas dédié aux … plastiques.

Tri sélectif pour spliff liquide

En France, les dispositifs de collecte sélective de résidus ménagers sont les exutoires naturels du plastique et du verre. La plupart des magasins de produits électroniques et des enseignes de bricolage mettent à la disposition des visiteurs des boîtes de collecte de piles, batteries et autres joyeusetés électroniques. Tous ces déchets sont collectés par des entreprises agréées par les pouvoirs publics, afin d’être recyclé (quand c’est possible) ou détruit dans des conditions sûres.
Au Canada, l’organisation de la récupération des déchets varie selon les territoires. Pour apporter sa pierre à l’édifice, la compagnie canadienne Auxly vient de conclure un partenariat avec Greentech. Cette dernière installera des bornes de récupération des déchets des fumeurs dans toutes les échoppes Auxly, ainsi que dans de nombreuses boutiques Superette et Spiritleaf. Les résidus de cigarettes électroniques seront ensuite collectés, triés, recyclés ou détruits en toute sécurité par Greentech et ses partenaires. Mieux que la corbeille de rue, bien mieux que le caniveau et définitivement plus éco responsable, l’initiative Auxly pourrait bien être le futur vert et smart de la weed fluide.

close

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre l'actualité ZEWEED

Alexis

Journaliste, peintre et musicien, Alexis est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a amené à travailler à Los Angeles et à Londres pendant une dizaine d'année. Revenu en France, l'oiseau à  plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018.  Il est aujourd'hui en charge du bureau français.

Previous Story

France : Le cannabis médical dans le brouillard

Next Story

A Tel-Aviv, la weed tombe du ciel!

Latest from Canada