Snoop Dogg, ou comment mettre le feu sans fumée (épilogue)

/

Jeudi 16 novembre Snoop Dogg créait la sensation en laissant croire qu’il arrêtait de fumer des joints. Retour sur une géniale campagne à coup zéro, qui prouve que le plus célèbre des ambassadeurs de la stoner culture n’a rien perdu de son mordant lorsqu’il s’agit de faire le buzz.

Il n’aura fallu à Snoop Dogg que deux posts laconiques pour enflammer la toile et s’offrir une campagne virale inter-planétaire à coup zéro.  En annonçant sur Instagram et X( ex Twitter) le 16 novembre qu’il renonçait à la fumée  “I’ve given up smoke“, le rappeur Californien s’est offert en un temps record une visibilité premium dans les pages culture-sociétés des plus grands quotidiens nationaux, du LA.Times au Figaro en passant par le Sun.

La vérité est higher

Si nombre de fans ont vraiment cru en l’annonce et que les médias mainstream relayaient l’info aussi vite qu’on fait tourner un spliff aux US, certains se montraient plus circonspects quant à la sincérité de la déclaration. Avec raison : le chien farceur en aura roulé plus d’un, puisqu’il ne s’agissait que d’une campagne pour un braseros, campagne qui devrait faire école dans plus d’une agence de comm’.

 

Alors qu’il vient de sortir un livre de cuisine au cannabis, le Dogg tentera-t-il l’ultime publicity stunt” en postant un radical “I’ve given up food” ? Le chien en est bien chiche.

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Kira Moon est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a amené à travailler à Los Angeles, New York ou Londres pendant une dizaine d'années. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en est aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

Quand le cannabis se fait Dieu

Next Story

Les mille vies de Mila Jansen, “Reine du Hasch”

Latest from Société

Amsterdam en 4 bons plans

Capitale historique de la fumette, Amsterdam est pour de nombreux enthousiastes de l’herbe un incontournable lieu