Le futur de la maison est dans le chanvre

//

Ecologique, économique et local, le chanvre est un composant idéal dans l’élaboration d’une habitation. Enquête sur ces nouveaux matériaux qui construisent les maisons de demain.

8% des émissions de carbone dans le monde proviennent de la production du ciment utilisé dans la construction moderne. Dans le cadre de la transition énergétique, la rénovation des logements français est donc devenue une des priorités pour le gouvernement français actuel : isolation des combles, des murs intérieurs et planchers, nouvelles obligations d’isolation thermique en copropriété, etc.
L’aide de l’État « MaPrimeRénov », lancée en janvier 2020, a d’ailleurs occasionné 125 000 demandes (offre limitée à 100 m2 : 7 500 € pour un ménage très modeste).
L’objectif fixé par la loi de 2015 prévoit 100 % de bâtiments basse consommation en France d’ici 2050. La future réglementation RE2020, valorisera les bilans carbone positifs, et donc les solutions biosourcées issues de cultures locales (économie circulaire).

Le Cannabis Sativa, champion toutes catégories du stockage de CO2

Le béton de chanvre, mortier plus léger que le ciment, a cette particularité de capter le CO2, alors qu’usuellement les autres matériaux de construction en émettent. Il est composé de la chènevotte, partie centrale boisée de la tige du chanvre, qui, une fois réduite en copeaux et mélangée à de la chaux, peut servir à isoler des cloisons, ou à ériger des murs. Il suffit, simplement de verser ou de « floquer » ce mortier dans une ossature en bois ou en contre-plaqué (moulage).
Cet éco-matériau s’adapte à toutes les formes de projets architecturaux, pourvu de qualités d’élasticité naturelle qui empêchent la formation de fissures, de condensation ou l’accumulation d’humidité, tout en régulant l’hygrométrie de l’air ambiant (en toutes saisons).

Cette matière saine permet de construire aisément un mur écologique « respirant » qui sera en plus, anti-allergène, antibactérien, recyclable, imputrescible, ininflammable, fongicide, inaltérable par les moisissures, les insectes et les rongeurs.
Ces compétences du chanvre sont providentielles pour diminuer les déperditions thermiques, baisser la facture en chauffage (jusqu’à 70 %), améliorer le confort thermique et phonique des foyers français.

Un marché eco-responsable et ultra-compétitif

De nouveaux projets comme la normalisation de granulats pour bétons biosourcés Biosys (NG2B) développée par l’entreprise Vicat offre en France les premiers outils nécessaires à la croissance de ce marché d’avenir  eco-responsable et financièrement très attractif.
L’isolation en chanvre (que j’ai moi-même réussi à faire voter par mon syndic d’immeuble) se présente sous la forme de laine en rouleaux ou de panneaux résistants au feu, bon marché, dotés de qualités thermiques et d’isolations phoniques supérieures aux autres matériaux.
Non toxique, le chanvre remplace avantageusement la laine de verre ou l’amiante, cet isolant résiste au feu (jusqu’à 300 degrés) et ne subit la température extérieure, qu’au bout de 10 heures (6 heures pour les autres matières). Les greniers peuvent ainsi rester frais l’été. Cerise sur le parpaing: l ‘utilisation d’une climatisation est inutile dans une maison isolée en chanvre.

La récente Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 26), qui s’est  tenue à Glasgow en novembre 2021, n’a généré, hélas, aucunes décisions positives, pire, le mot « chanvre n’a même pas été prononcé, alors qu’il s’agit justement de la plante la plus à même de combattre le réchauffement climatique ! Ignorance ou obscurantisme, telle est la question !

close

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Passionné d’histoire et d’écologie, Alexis Chanebau est un puit de science cannabique, une encyclopédie vivante de la belle plante. Auteur de plusieurs ouvrages remarquables dont l'indispensable « Le chanvre (cannabis), du rêve aux mille utilités », il collabore régulièrement pour Zeweed.

Previous Story

L’Allemagne, premier domino de la légalisation du cannabis en Europe?

Next Story

Ze revue de presse

Latest from Écologie