Pénurie Guérilla S01 E08 : Comment fabriquer sa Grow Tent.

////

Dans un monde confiné à la pénurie et dans lequel les consommateurs paient leur weed au prix fort (quand il y en a),  le home growing s’impose comme la smart alternative à la dèche cannabique.
Problème, les sites de vente de matériel, quand ils ne pratiquent pas de tarifs prohibitifs, sont eux aussi en rupture de stock.
Pas de panique, vous êtes dans Pénurie Guérilla.

 

Après avoir fait votre engrais, votre terreau et choisi vos graines, il ne vous restera plus qu’à confiner votre culture dans une grow tent faite maison et sujet de notre huitième épisode.

 

La méthode

Tout est dans le cadre
Utilisez 4 tuyaux en PVC de 1 m et 4 raccords transversaux à 3 voies pour créer la base carrée de votre tente.
Connectez 4 tuyaux en PVC de 2 m aux joints d’angle de votre base pour créer les supports verticaux pour les murs de votre tente.
Utilisez les autres morceaux de tuyaux en PVC, les raccords en T et les raccords transversaux pour créer le toit de la tente.
Cela devrait ressembler à la base, mais avec 4 morceaux de PVC rattachés en plus au centre du toit et disposés en croix. Ce sont ces deux tiges qui supporteront  votre lampe de culture.

 

… et  les murs
Pour créer les murs de votre grow-tent anti-pénurie, l’idée est d’utiliser du  film poly  aussi appelée film panda,  ici largement détourné de son usage original.
Pas cher, facile à trouver (Wallmart, Home Depot, Castorama…), convenablement durable (vous l’aurez encore quand le vaccin sera trouvé ) et hermétique.
Le côté blanc du film est parfait pour les murs intérieurs de la tente, car il réfléchira une grande partie de la lumière sur vos plantes, et le côté noir du film idéal pour ne pas attirer les regards extérieurs. 

L’emballage
Utilisez le morceau de film de 3,5 mx 2,5 m pour couvrir 3 des 4 murs de votre cadre (le 4e servira de porte à votre tente). Pour ce faire, il peut être utile de disposer le film à plat sur le sol et de poser votre tente dessus.
Ensuite, enroulez simplement les bords sur les murs, coupez tout excès et fixez les bords du film au cadre en PVC à l’aide de ruban adhésif. L’idée est que les « murs » soient bien enroulés de la façon la plus tendue possible autour du cadre,  et courent jusqu’au sol pour renvoyer et cacher le plus de lumière possible.
Enfin, couvrez le toit de votre tente à l’aide du film de 1,5 mx 1,5 m et coupez tout excédent. N’oubliez pas de laisser environ 2-3 cm de chevauchement sur chaque mur, puis fixez le tout avec du ruban adhésif.
Au tour de la porte de la tente: utilisez votre dernier morceau de film poly et faites-le passer du sol jusqu’au milieu du toit.
Coupez tout excédent et fixez-le avec du ruban adhésif.
Puis utilisez 3 bandes velcro le long de l’intérieur du cadre en PVC et du rabat de la porte pour garder votre porte sécurisée lorsque vous n’avez pas besoin d’accéder à vos plantes.

L’astuce : une fois que vous avez terminé d’installer votre tente, placez-vous à l’intérieur et recherchez les fuites de lumière. Si vous repérez de petites fuites, recouvrez-les de ruban adhésif à l’extérieur de votre tente.

Les cinq éléments:

20 tubes en PVC de ¾ ”dans les tailles suivantes:
-4 pièces de 2m de long
-4 pièces de 1 m de long
-12 pièces de 40 cm de long

13 Raccords PVC ¾ ”:
-8 raccords d’angle à 90 degrés à 3 voies
-4 raccords en T
-1 raccord en croix

3 feuilles de film poly noir et blanc (parfois vendu comme film Panda) dans les formats suivants:
-3,5 mx 2,5 m
-2,5 mx 1,5 m
1,5 m X 1,5 m

Un rouleau de ruban adhésif

6 bandes velcro

Les m et m2 indiqués sont ceux permettant de fabriquer une Grow Tent  au format « 1x1x2 » (mètres)  soit 1 m2 de surface au sol,  ce qui constitue déjà un espace tout à fait appréciable puisque les rendements de weed à floraison automatiques sont de l’ordre de 350 à 650 grammes au mètre carré. De quoi s’assurer une autarcie cannabique pour un moment, en une récolte prête en moins de deux mois.
Si vous voulez construire une tente plus petite, il suffira de diviser par le même chiffre le métrage des tubes en PVC et la surface du film.

 

Bonne culture!

 

 

Steven

Steve est journaliste et musicien. Il vit en ce moment en Amérique du Sud, entre Argentine et Uruguay. Cet amoureux des chats, nominé pour son travail d'investigation aux Emmy Awards, collabore aussi régulièrement avec High Times, Green Rush, Zamnesia  Royal Queen Seeds et bien d'autres.

Previous Story

Shortage guerilla: building a grow tent from scratch.

Next Story

Comment le confinement a bouleversé notre vision de la weed

Latest from Conso