Wes Montgomery

/

Le morceau du jour nous vient de Wes Montgomery et son « Canadian Sunset », sublime ode à l’amour et au grand Nord, d’un groove à réchauffer les corps et les cœurs.

C’est en écoutant le titre Solo Flight de Charlie Christian que le jeune Wes (Wes, diminutif de Leslie) découvre le Jazz. Il a 19 ans. Bouleversé par la subtilité du jeu de C.Christian, il court s’acheter une guitare électrique. Il commence par faire des reprises, principalement de son idole du moment. Un copié-collé mélodique auquel il apporte une texture légère et maîtrisée qui lui ouvrira les portes de clubs, ou il offrira ses premiers concerts.

Ce sera là son unique formation, celle d’un fan autodidacte.

Après la guerre, en 1948 Wes est engagé dans l’orchestre de Lionel Hampton, génie du vibraphone. Il passera deux ans en tournée avec lui.

En 1953, Wes Montgomery sort « Boss Guitar » un album où pour la première fois, sa maison de disque Riverside lui laisse carte blanche pour le choix des titres. Modeste, le « Guitariste au pouce d’or » (ainsi nommé pour son jeu sur le mi grave, qui crée une dualité rythme/mélodie à la texture soft et fluide, lorsque la plue part des guitaristes utilisent un médiator) ne signera que 3 titres sur les 11 pistes du 33 tours, laissant la part belle à des reprises. Un exercice dans lequel il excelle depuis ses premiers émois musicaux. Parmi les « covers » présents sur Big Boss : « Besame mucho », « The Breeze and I »et surtout « Canadian Sunset » , sublime titre que l’on doit au pianiste Eddie Heywood Jr, sur des paroles de Norman Gimbel. Il y est question d’amour, ou plutôt de la découverte de l’amour dans notre beau pays.

« A weekend in Canada, a change of scene
Was the most I bargained for
And then I discovered you and in your eyes
I found the love that I couldn’t ignore 
» 

Dean Martin en fera une mémorable interprétation :

Montgomery choisira d’en faire un titre exclusivement instrumental, laissant simplement chanter sa Gibson (Jusqu’à sa disparition à l’âge de 45 ans, Wes restera fidèle à la marque d’Orwell.S.Gibson et sa demie caisse L-5 CES) . Son plus célèbre disciple George Benson reprendra l’exercice avec une texture et chaleur toute Montgomerienne sur l’incontournable «White Rabbit », album hommage sorti en 1974.

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Kira Moon est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a emmené à travailler à Los Angeles et Londres. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en est aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

Les multinationales intègrent-elles le climat à leur stratégie ?

Next Story

Une session fumette virtuelle avec tous tes potes!

Latest from Culte

Jack Black, Tenacious Dude

Bien qu’encore décriée, l’herbe peut se targuer d’avoir un certain nombre d’ambassadeurs parmi les figures médiatiques.