Apple, second GAFAM à soutenir la légalisation du cannabis

//

Fin juin 2021, Apple revoyait sa politique sur le cannabis, rejoignant Amazon dans le club des GAFAM prônant la légalisation fédérale aux Etats-Unis. Si la transition opérée par la multinationale s’est faite dans la discrétion, elle augure de profonds changements.

L’été dernier, et dans l’indifférence quasi-générale, Apple annonçait sa volonté de soutenir la normalisation et la légalisation du cannabis. Une semaine avant la fête nationale américaine du 4 juillet, le géant californien revoyait les conditions générales de vente (CGV) de l’App Store. Du jour au lendemain, l’entreprise valorisée à 2913 milliards de dollars a enlevé de ses CGV les restrictions liés au cannabis. Dans les pays et Etats US qui ont légalisé des centaines d’App sont apparues depuis l’ouverture d’Apple au cannabis-business. Rien qu’en Californie, on dénombre plus de 400 Apps.

L’App store ouvert à la vente de cannabis

Se faire livrer sa weed avec son diner, trouver un social club, un dispensaire, un plan cul stoner, des boutures, un local où les faire pousser:  tout ce qui a trait au cannabis est désormais accessible en une reconnaissance faciale, avec l’aide de Siri et la bénédiction d’Apple.
Cerise sur la pomme: l’entreprise californienne annonçait aussi ne plus faire passer de testes de dépistage au THC à ses employés américains.
Pourtant, il y a encore neuf mois, les GAFAM (dont Amazon et Apple) refusaient tous les 5 de promouvoir ou faire commerce du CBD. Et à plus forte raison de cannabis thérapeutique ou récréatif.

68 % des électeurs américains soutiennent la légalisation sous une forme ou une autre

Aujourd’hui, 68 % des électeurs américains soutiennent la légalisation sous une forme ou une autre nous apprend un récent sondage Gallup. Et alors que Joe Biden rechigne à dépénaliser (malgré ses promesses de campagne)  des élus républicains et démocrates oeuvrent de concert pour faire légaliser le cannabis au niveau fédéral sans l’aval de la Maison Blanche.
Lorsque dirigeants politiques et entreprises du Fortune 100 commencent à changer de discours, que l’opinion publique américaine change elle aussi drastiquement de position sur le même sujet, il est raisonnable d’estimer que la bataille pour la légalisation est en passe d’être gagnée.

Amazon et Apple en phase avec l’opinion publique américaine

En ce qui concerne Amazon et Apple, le 180° opéré par les deux multinationales donne le ton autant qu’il accompagne le virage sociétal de la révolution cannabis.
Des débuts de Babe Ruth et du baseball, où les joueurs fumaient des cigarettes sur le banc de touche au soutien d’Elon Musk à la crypto-monnaie (qui a fait monter en flèche le prix du Bitcoin), nombreux sont les exemples démontrant que le lobbying militant peut être un cercle vertueux et progressiste.

Facebook, Microsoft et Google à la traîne.

Si Facebook/Metaverse, Microsoft et Google n’ont pas encore assoupli leurs règles sur la cannabis, ils seront tenus de le faire en cas de légalisation fédérale du cannabis aux Etats-Unis. La question est de savoir s’ils le feront en montrant l’exemple et accélérant le processus (soit avant que Joe Biden annonce la fin de la prohibition sur tout le territoire américain) ou s’ils suivront le calendrier de la Maison Blanche, quitte à passer pour des dinosaures auprès de leurs utilisateurs et consommateurs.

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Kira Moon est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a amené à travailler à Los Angeles, New York ou Londres pendant une dizaine d'années. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en est aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

La revue de presse

Next Story

Seth Rogen, Hollywood Dude

Latest from News