ZeWeed Story : Trop high pour redescendre !

L’espèce humaine se retrouve parfois dans des situations très saugrenues lorsqu’elle tente de mêler vie sociale et drogue douce. ZeWeed Story, c’est notre rubrique légère et amusante sur une sélection d’histoires que nous piocherons à travers le monde cannabique !

La petite ville de Cumbria, situé dans le Lake District National Park à 100 km au nord de Liverpool accueil été comme hiver les amateurs de randonnée soft, Scafell Pike, point culminant atteignant un timide 978 mètres d’altitude.

En cette fin d’après-midi d’août, la police de Cumbria reçoit à 18h15 un appel de détresse : cinq hommes sont coincés sur un flan du Scafell Pike. Les secours sont dépêchés en urgence et arrivent en hélicoptère, les randonneurs ayant souligné le caractère « vital » d’une rapide intervention.

C’est une fois sur place que les Saint-Bernard volants tomberont de haut. « Les victimes n’avaient pas précisé la nature des blessures. L’homme avec lequel je m’étais entretenu au téléphone m’avait parlé de quatre de ses camarades qui étaient en incapacité de marcher, dont deux ne sentant plus leurs jambes». Raconte le Rory Wallace, chef de la police locale.  « Nous avons donc décollé de la base en emportant quatre civières incapacitantes, un type de brancard que l’on utilise quand un trauma crânien important ou de lourdes fractures sont suspectés en premier contact lors l’appel de détresse. Il y a aussi des champignons mortels dans le parc, le centre antipoison de Kendal (où se situe l’hôpital le plus proche) avait été prévenu et nous attendait aussi aux urgences

« Mais là, nous descendons de l’hélico pour voir cinq ahuris, mais aucun signe de trauma, fracture ou de quelque blessure que ce soit ».

Si quatre des randonneurs semblent très confus, le cinquième est en état de parler. « En fait, mes potes voulaient arriver au sommet, et, avec cette belle vue, fumer un ou deux joints. C’est après avoir fumé que les ennuis sont arrivés… je n’ai pas pu les faire redescendre » déclarera le seul des cinq à n’avoir pas tâté du pétard fatal.

Le chef de la police de Cumbria rapportera plus tard sur le compte Facebook de commissariat « : « Nous avons été appelés en urgence, pour découvrir quatre fumeurs d’herbe, quatre fumeurs qui avaient visiblement une faible tolérance à la chose ».

« Un d’entre eux disait ne plus voir les reliefs et avait donc peur de tomber dans un précipice. Deux autres expliquaient ne pouvoir se lever ni marcher, et le dernier, pas le moins surprenant déclara qu’il n’avait aucune intention de redescendre ou aider ses amis à le faire, il voulait rester là toute sa vie à regarder le plus beau paysage qu’il lui ait été donné de voir », précisera Wallace.

La police , qui a travaillé avec l’équipe de secours en montagne du comté de Wasdale déclarera avoir réussi à mettre les hommes en sécurité à 21h45. Dans leur hôtel.

Le « Chief constable » Wallace, grand prince, demandera évidemment le remboursement des frais de secours, mais promettra de ne pas engager de poursuites.

À la condition qu’ils ne remettent plus jamais les pieds à Cumbria ou au Lake District National Park.

Source : the Guardian 

 

Alexis