Cannabis Thérapeutique: La Thailand passe à la vitesse supérieure.

Après avoir légalisé l’usage du cannabis médical en 2018, le gouvernement thaïlandais met en place de nouvelles lois afin d’accompagner au mieux cette nouvelle industrie.

La question la plus importante à régler en premier lieu est celle de l’autoproduction. En effet, pour accompagner la législation sur le cannabis médical, le gouvernement a annoncé en septembre dernier un projet de loi pour autoriser les Thaïlandais à faire pousser jusqu’à six plants de weed à la maison.

L’idée de cette mesure étant que les citoyens la revendent à l’État afin de se faire un peu d’argent, tout en grossissant les stocks.

Pour le moment, cette revente des particuliers n’est pas encore très claire, le Premier ministre Thaïlandais Anutin Charnvirakul s’est prononcé sur une base de 2025 dollars pour un plan de weed mature, conçu pour un usage thérapeutique. Cela représente 3 mois de salaire dans le pays, une aubaine pour les plus pauvres.

Charnvirakul affirme que « le cannabis figurera parmi les principaux produits agricoles des ménages thaïlandais. Nous accélérons les changements législatifs. Mais il y a un processus à suivre ».

La Thaïlande montre l’exemple au reste de l’Asie
Rappelons que cet État d’Asie du Sud-est est le tout premier à franchir le pas de la légalisation du cannabis thérapeutique. On peut d’ailleurs être marqué par le soin que met le gouvernement à faire les choses de manière sereine et consciencieuse.

En effet, la Thaïlande ne pense pas qu’à soulager ses forces de police. L’autorisation du cannabis thérapeutique s’accompagne d’une attention particulière au développement d’un nouveau secteur industriel. D’ailleurs, afin de ne pas dépendre du reste du monde, les Thaïlandais développent leurs propres variétés de weed !

Vous l’aurez compris, on parle uniquement de la weed médicale. Pourtant, le Premier ministre s’est également prononcé sur l’usage récréatif ! Loin d’être opposé au projet, Anutin Charnvirakul a déclaré avoir « besoin de plus de recherches et d’études avant de légaliser l’utilisation récréative du cannabis ».

Cependant, il s’agit à ses yeux de la prochaine étape ! Une action qui va devoir attendre un peu étant donné que le gouvernement n’est aux manettes que depuis juillet dernier.

Le cannabis n’est évidemment pas le seul sujet à gérer en Thaïlande, mais il y a fort à parier qu’en fonction des résultats de la légalisation de la weed thérapeutique, l’usage récréatif soit clairement sur la table pour les prochaines élections et le prochain mandat !

Vincent