Canabis, cuisine et télévision. 1

/

À la télévision comme sur le web, les émissions mixant ganja et cuisine poussent comme des champignons.  Une très bonne raison pour se pencher sur la question et prendre dix kilos. Petite sélection des adresses incontournables.

Bong Appetit.
Diffusé sur  Viceland,  « Bong Appétit »   se déguste en deux saisons de 38 épisodes en tout. Présenté par Abdullah Saeed,   acteur au look de gendre idéal qui aurait pécho la myxomatose, chaque segment est un petit régal. Pendant 45 minutes, le téléspectateur est invité à suivre Abdullah à travers les États-Unis et dans tous les états pour y rencontrer la crème de la crème de la cuisine cannabique. L’hôte, qui ne saurait pas se faire cuire un œuf, assume sa crasse ignorance pour en faire un moteur à explications lors de chaque rencontre avec le fleuron de gastrono-weed.  Cette bonne recette du novice face à l’expert fonctionne à merveille, avec à la clef un ressort comique, l’animateur se montrant généralement assez téméraire envers le produit vert.  Bref, à chaque épisode  Abdullah prend cher. Ce qui n’a rien de surprenant non plus quand on fait la tambouille avec les inventeurs de la Girl Scout Coookies, qu’on cuisine de  la Soul Food à  Compton ou  qu’on se laisse aller à un concours de gravity-bong avec un dealer de Seattle.  Côté menu, chaque épisode célèbre un plat que le commun des stoner connaît généralement bien. Exit la nouvelle cuisine moléculaire et autre excentricités culinaires, ce soir c’est pizza (S02E05) . Nous y apprendrons aussi comment faire du pop-corn à la weed, des tacos à la weed, des cookies à la weed et des salades à l’herbe.

Verdict :Si les plats mis en avant à chaque émission peuvent paraître un peu fades, le show, qu’il soit fait par Abdullah ou ses hôtes, ne manque pas de piquant.

 

 

 

Alexis

 

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Kira Moon est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a amené à travailler à Los Angeles, New York ou Londres pendant une dizaine d'années. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

Le jeu interactif pour stoners, Detroit: Become Human.

Next Story

Cannabis, cuisine et télévision.2

Latest from Food