Weed 2.0 : La livraison de Cannabis par drone.

Notre herbe volera-t-elle bientôt dans les airs pour arriver sur notre paillasson ? Face à une industrie du cannabis en constante évolution, de nombreuses spéculations s’imposent sur le besoin de la meilleure livraison.

À mesure que la demande de cannabis augmente, le besoin d’une livraison rapide et efficace se fait savoir !
En Amérique, le secteur privilégie déjà des flottes de fourgonnettes privées comme celles utilisées par Sasquatch Logistics à Washington : « Nous remplissons une fourgonnette Sprinter entière remplie de produits, environ 500 pieds cubes de volume à l’intérieur », a déclaré Brian Thompson, qui a lancé Sasquatch Logistics avec son frère en 2017. « Nous allons à Spokane environ trois fois par semaine, puis vers le bas à Vancouver, jusqu’à Port Angeles. Nous couvrons l’ensemble de l’État de Washington. »

Car si vous ne le savez pas encore, le cannabis est toujours illégal dans plusieurs États. Cela implique une exclusion de ce riche business dans le système bancaire; entrainant le transfert de plusieurs millions de dollars (en espèces et herbes) sur les routes. Par conséquent, les camionnettes de livraison de cannabis doivent être équipées de modifications de sécurité et de sûreté. Ajoutés à cela le salaire du chauffeur, sa prime de risque, les assurances, un système GPS qui permet de savoir ou ce trouve le camion à n’importe quel moment, et vous obtiendrez la modique somme de 30 000$. Vous voyez donc ou l’on veut en venir : oui, les drones sembleraient être une solution incontestable pour alléger les fournisseurs.

Décembre 2019, une entreprise locale du nom de GRN Holding Corporation a annoncé qu’elle prévoyait de lancer pas moins de six drones entre chaque commerce au-dessus de Seattle. Le fournisseur de Drones serait Squad Drone : une société basée à Bellevue et qui déclare avoir déjà entreprit plusieurs tests de livraison. Ici quelques détails : les drones peuvent porter jusqu’à 4 kg de weed. Ils sont équipés d’un GPS avancé et d’une interface permettant de signer les accusés de réception. L’alimentation des appareils se fera via des batteries avec un système hybride intégré, permettant à l’appareil de se recharger si nécessaire. Les drones seront surveillés par un centre de commandement à Seattle et contrôlés par des pilotes brevetés (20 personnes seraient embauchées) Date d’estimation pour le lancement? Mars 2020. « C’est la décision la plus audacieuse que nous ayons jamais prise. Nous prévoyons de travailler en bonne intelligence avec les différents États du pays pour nous assurer que notre technologie répond parfaitement aux normes et aux exigences réglementaires de chacun d’entre eux» Justin Costello, PDG de GRN

Mais plus le mois se rapproche, plus les espérances perdent de leurs importances. Chris Larsen, expert en droit du cannabis et avocat chez Halverson Law basé à Normandy Park a déclaré dans un article« Je ne vois pas comment cela fonctionnerait légalement…. On pense depuis cinq ans qu’Amazon va être le premier à livrer avec des drones et nous n’avons toujours rien vu. Alors comment se ferait-il que l’herbe puisse sauter au premier plan de la livraison de drones ? ». L’avenir nous le dira Larsen….