Photo libre de droit (unsplash)

CBD: 3 lettres, une molécule, des vertus prometteuses.

//

Le cannabis thérapeutique se fait de plus en plus élogieux à travers les mœurs. Si aujourd’hui l’industrie pharmaceutique prescrit du xanax, lithieum et autres antidépresseurs. Le CBD apparaît comme l’un des meilleurs produits de la médecine douce ayant des effets bien plus intéressants que les anxiolytiques lambdas.

QU’EST CE QUE LE CBD ?
 Il est important de préciser que le CBD se différencie de son cousin le THC (tétrahydrocannabinol) qui se trouve être la substance psychoactive du cannabis.
Tous deux sont présents dans la marijuana et si les recherches ont démontré très tôt les effets psychotropes du THC (1964 exactement), il aura fallu attendre les années 1970-1980 pour voir les premières avancées sérieuses sur les usages thérapeutiques du CBD.
Le CBD est considéré comme étant un cannabinoïde non psychoactif, en d’autres termes il ne produit pas les mêmes effets de  »défonce » que pourrait procurer le THC.
Consommer du CBD permet de réduire les symptômes de l’anxiété et améliorerait la réponse naturelle du corps à la douleur. Il réduirait l’inflammation en faisant oublier la souffrance au cerveau. C’est un tranquillissant naturel qui diminue le stress et qui ne provoque aucun effet d’addiction.
D’autres études très sérieuses ont affirmé son efficacité dans le traitement de la maladie d’Alzheimer ou de certains cancers.
À retrouver ici

(www.weareweed.shop)

COMMENT SE CONSOMME LE CBD ?

Le CBD peut se consommer de plusieurs manières :

-Premièrement et classiquement sous forme d’herbe. Le « cannabis light » a la même odeur, la même saveur mais son taux de THC ne dépasse pas les 0,2% (conformément à notre législation française) contre 15% dans l’herbe classique. La majorité de ces consommateurs sont souvent ceux qui ont trop fumé de cannabis et qui ne supportent plus le THC.

-Développé récemment, le CBD sous forme de e-liquide est destiné aux vaporettes et aux cigarettes électroniques. Elles sont généralement aromatisées pour avoir les mêmes saveurs que la weed.

–Le CBD peut être aussi en capsules qui s’ingurgitent facilement avec un verre d’eau. C’est la façon la plus populaire. Les effets arrivent tardivement à cause de la digestion mais les résultats durent plus longtemps.

www.synervacbdoils.co.uk

-L’huile de CBD est principalement destinée à être consommée oralement sous forme de goute sous la langue. Elle est présentée dans un flacon avec une pipette, ce qui permet de mesurer et d’avoir un dosage contrôlé. Elle peut aussi être consommée avec des aliments ou des boissons.

https://sensiseeds.com

-La pâte de CBD est la forme la plus pure de la molécule. Elle est extraite à partir de plantes de chanvre cultivées de manière totalement biologique. Cette pâte est fournie dans une grande seringue qui permet, une fois de plus, un dosage facile et contrôlé. Elle peut être aussi consommée en l’étalant sur les dents du bas ou en laissant fondre sous la langue . Elle peut aussi être absorbée seule ou dans des aliments.

 

www.cbdeau.fr

-Il existe aussi des produits cosmétiques au CBD, ce sont des crèmes qui s’appliquent localement sur la peau. Les témoignages affirment que c’est un complément efficace pour des douleurs articulaires, la peau sèche ou encore contre l’acné.

http://www.paulette-magazine.com

 

LE CBD EN FRANCE
Après une longue étude de plusieurs mois, l’Organisation Mondiale de la Santé décrète fin 2017 que la substance CBD ne semble pas présenter d’effet nocif pour la santé et ne provoquerait pas de phénomène de dépendance pour l’humain.
Elle pourrait au contraire permettre la guérison de certaines maladies comme l’épilepsie, ostéoporose (maladie osseuse) etc …

En 2018, des dizaines de boutiques spécialisées en produits dérivés ont été ouverte en France, les vendeurs de CBD pensaient profiter d’une liberté de vente en fournissant un produit avec une teneur en THC inférieur à 0,2 %.

Très rapidement et après examen des textes de loi, les autorités ont décidé de sévir. Une à une, les boutiques sont perquisitionnées, fermées et leurs gérants placés en garde à vue au motif de  »détention, acquisition, offre et cession de stupéfiants. »
Le motif de ces fermetures est simple :  »la présence de THC dans les produits finis, quel que soit son taux, est interdite »

Article Le Monde du 04/07/2018

Aujourd’hui l’opinion Française devient de plus en plus favorable à une légalisation encadrée et si le Canada décrètera le 17 octobre prochain une légalisation du cannabis sur son territoire à l’instar de plusieurs États américains, la France elle, ne semble pas apte à ouvrir une possible entente sur le sujet.

 

Jacob

 

close

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Chef de rédaction du média, il voit le cannabis comme étant Ze sujet actuel, et reflet d'une société canadienne qui continue à muter. 

Previous Story

Club des Hashischins, spliff de Beaudelaire : de la drogue aux vers.

Next Story

Cannabis et nourriture : une histoire sans faim.

Latest from Good Trips