Israël : Etat et beuh.

/////

Nos confrères de Libération dévoilent un dossier pertinent sur Israël et sa nouvelle intention économique : le cannabis récréatif.

En dépénalisant la consommation récréative de cannabis fin avril et en donnant le feu vert à l’export, Israël accélère dans sa course à l’or vert. Objectif : devenir producteur mondial.
L’histoire moderne de la plante aux fines feuilles crénelées commence à Jérusalem en 1964, lorsque dans son labo de l’université hébraïque, le chimiste Raphael Mechoulam est le premier à isoler, parmi la centaine de molécules qui composent le cannabis, le THC (principal composant psychoactif) et le CBD (efficace antidouleur).

Depuis, et particulièrement durant les deux dernières décennies, Israël s’est positionné en leader de la recherche et des usages en la matière. Le pays cherche désormais à passer à l’étape suivante : celui de producteur mondial. Mais le milieu reste un écosystème encore trouble, entre hype fumeuse et ruée vers l’or vert, plongez en trois actes au cœur de l’économie de l’État de la beuh.  À retrouver ici

 


Jacob

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste et talentueux producteur d'électro, il voit le cannabis comme étant Ze sujet actuel, reflet d'une société qui continue à muter. 

Previous Story

Fumer de la weed avec le président de l’Uruguay.

Next Story

Un drapeau orné d’une feuille de cannabis

Latest from Culture

Les bons plans Zeweed

Tous les jeudis, ZEWEED vous donne trois bonnes adresses pour se nourrir l’esprit, le corps et