Dominique Andiran, le sorcier de Montréal

//

Chaque semaine, je vous emmène à la découverte d’un vin qui sent bon la nature et le soleil, à l’image d’une belle weed qui nous offre le meilleur de la terre. Aujourd’hui, direction le Gers où Dominique Andiran élabore de remarquables crus en biodynamie.

Il cultive ses vignes à Montréal…dans le Gers, région surtout connue pour le Tariquet, un domaine si vaste (1300 hectares) que beaucoup pensent qu’il s’agit d’une appellation.
C’est en fait un immense domaine privé qui pratique la viticulture intensive à grand renfort de pesticides (rendement de 120hl /ha, quand St Emilion en fait 60 hl/ha) et produit plus de 8 millions de bouteilles par an.

Ancien moniteur de ski et de planche à voile, Dominique Andiran s’est mis à la vigne il y a une vingtaine d’années, et n’utilise aucun pesticide dans ses vignes, aucun intrant dans ses vins. Sa démarche bio et nature vient en fait d’une expérience personnelle : en 1998, en aidant son oncle petit viticulteur à traiter ses vignes avec des pesticides il est tombé très malade et s’est retrouvé à l’hôpital. C’est alors qu’il décida qu’il ferait du vin sans produit chimique ou n’en ferait pas.

Le Sauvignon Rose, un des 11 cépages des vignes de Dominique Andiran.

Aujourd’hui sur ses 7 ha de vignes il produit en moyenne 30.000 bouteilles (85% en blanc), avec un rendement qui n’excède pas les 40 hl/ha.
Si les vins de Dominique ont fait figure d’OVNI dès ses débuts et continuent à surprendra aujourd’hui, force est de constater qu’ils ont trouvé leur public car il est maintenant devenu difficile de s’en procurer.
L’approche de Dominique est libre, sans contrainte, et fait la part belle aux cépages oubliés.

Il cultive ainsi du Chardonnay, du Colombard, Petit Manseng, Gros Manseng, Muscadelle, Ugni Blanc, Sauvignon Rose, et en rouge Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc et  Tannat.
Il maîtrise en outre parfaitement la technique du vin oxydatif, ce qui est un vrai bonheur pour les amateurs, dont je fais partie.
Pour lui l’essentiel du travail se fait à la vigne, dans la cave il est adepte du zéro intervention.

Comme tous les vins sont vendus en Vin de France (pas de millésime autorisé sur l’étiquette), car non conformes aux règles de l’AOC, il utilise des codes pour désigner les millésimes, ainsi le 9102 est le 2019.

La dégustation: 

« Vain de Rû »
Le 1er vin de la gamme, issu du cépage Colombard.
Une belle couleur dorée, très légèrement perlant, ce vin est à la fois fruité (poire mûre), herbacé et minéral, avec une grande vivacité ! Un vin à boire en toute occasion, un vrai vin de plaisir.

« Montis Regali »,
Un assemblage de Chardonnay et d’Ugni est un vin oxydatif avec une belle robe orangée. Floral au nez, il est fruité en bouche (abricot et orange), délicieux avec des plats asiatiques.

« Les Pissenlits »
Un 100% Chardonnay non houillé, et élevé en fût pendant 7 ans (selon la méthode jurassienne pour éviter l’oxydation, on houille le fût, c’est-à-dire qu’on lui rajoute du jus pour que l’air n’y entre pas). Ici, non : l’oxydation par l’air est voulue, le fût est seulement recouvert d’un tissu.
Il en résulte un vin avec des arômes tourbés et de noix, d’une grande complexité aromatique. Un vin qui ne laisse pas indifférent, une grande émotion de dégustation.

« Magnus »
Un rouge (Merlot), frais et rond, avec des arômes de fruits rouges, d’épices et de poivre, avec une belle acidité finale.
Pas étonnant que les vins de Dominique Andiran soient appréciés aux 4 coins du monde, ils représentent aujoud’hui ce qui se fait de mieux en terme de vin nature, et à prix raisonnable, à condition d’en trouver (12 euros la bouteille de Vain de Rû, 14, 95 euros le Montis Regalis).

Les vins de Dominique Andiran sont disponibles ici 

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Serial restaurateur de N.Y à Tokyo en passant par Rio de Janeiro et Paris.
Spécialiste des vins nature et du saké japonais, passionné par tous les bons produits de nos terroirs 

Previous Story

Marché noir : coup de froid sur les fours

Next Story

La raclette au CBD est arrivée!

Latest from Food

Buller au Soleil

Alors que le thermomètre s’emballe et que la chaleur s’installe, une boisson saine et légère en