Martha Stewart

Quand Bic misait sur le bong avec Snoop Dogg

///

Alors que Snoop Dogg, commentateur officiel des J.O. pour NBC, fait chauffer le micro pour assurer la presta’,  ZEWEED revient sur une autre de ses collaboration autour de la flamme :  celle du Dogg pour l’enseigne française BIC. 

Bic, leader mondial de la papeterie, des briquets et rasoirs jetables a engagé Snoop Dogg et Martha Stewart pour redonner un second souffle à la ligne d’allume-feu “EZ Reach”. Le partenariat, qui s’étend jusqu’en 2022, a débuté avec la diffusion d’un spot publicitaire de 30′ intitulé “Pass It” (fait tourner en français) où Snoop et Martha se livrent à un dialogue aux fumeux sous-entendus.
De l’art de surfer sur la stoner-culture sans jamais tomber dans l’incitation.

Le script donne ça: dans le jardin d’une jolie maison, Snoop est attablé avec Martha. Il lui demande du feu comme on demanderait un joint à son voisin (“pass me that big ol”… Lighter” ). Puis c’est un “bowl” (entendez par là une pipe à ganja) que Snoop Dogg lui réclame. Et Martha de tendre un bol de fraises.
En punch-gag:  Snoop allume une bougie (toujours à l’aide du briquet multi-fonctions). Sentant quelque chose, il  se redresse la truffe alertée: “Am I smelling?/Suis en train de sentir…?“.
Là encore, le rapper déchantera puisqu’il ne s’agit pas du fumé d’un joint de Cheese mais des effluves d’une fondue savoyarde dont Martha vient d’allumer le foyer. Avec quoi?
Enfin, l’auteur de Doggystyle nous informera que le stupéfiant briquet est “parfait pour allumer les bougies, les barbecue… et beaucoup d’autre choses.”
Le pack-shot décalé sur fond d’easy listening confirmera que l’enseigne au petit bonhomme à tête de bille s’adresse bel et bien au stoner de moins de 50 ans.

Cerise sur le bong: la gamme EZ Reach à l’effigie de Bob Marley, commercialisée sous licence officielle de la star du Reggae.
Article original publié en octobre 2021

Martha Steward mise sur le CBD

//

Véritable référence des arts de la table aux Etats-Unis, Martha Stewart fait parler d’elle depuis 1982 et la sortie de son premier livre de recettes. Après avoir connu la gloire et la prison, la célébrité et ses dérives, ce sont les vertus apaisantes du CBD que Martha prône au travers de Cebedia, sa marque de friandises bien-être.

Née en 1941, dans une famille de classe moyenne du New Jersey, Martha est la seconde d’une fratrie de six. C’est en aidant sa mère qu’elle apprend la cuisine, ainsi que la couture et en assistant son père, qu’elle apprend le jardinage. Les deux étant professeurs, ils lui enseignent aussi un certain sens de la pédagogie qui sera un des piliers de sa carrière. Martha est une jeune femme aussi brillante que ravissante ; elle paye ses études grâce à une bourse et à des petits boulots de mannequinat.
Après avoir commencé dans la finance en 1967, elle se reconvertit une première fois dans les arts de table en 1976. Elle crée un service de traiteur, puis dirige une épicerie de luxe.
En 1982, après une fastueuse réception, elle est contactée par un éditeur pour lancer un livre de recettes : “Entertaining”. La première pierre de la marque Martha Stewart.

De la gloire à 5 mois ferme

La future idole des arts domestiques se lance ensuite dans l’écriture de best seller du housing, produit son émission télé en 1993,  inaugure une marque d’accessoires pour téléachat et fonde le désormais incontournable “Martha Stewart Living”.
Jusqu’en 2004, elle semble absolument intouchable, la Martha Mania a fait d’elle une icône, au même titre qu’Oprah Winfrey ou Tom Cruise.
Cette année-là, elle est pourtant condamnée à 5 mois de prison ferme, reconnue coupable de délit d’initié.
On lui retire le droit d’exercer à la tête de toute entreprise pendant 5 ans et elle doit s’acquitter de  137 019 dollars d’amende pour fraude.
Une épreuve dont elle est sortie grandie, même si elle ne souhaite pas non plus revivre l’expérience, en suivant le personnage inspiré d’elle dans la série carcérale Netflix “Orange is the New Black”.

Harmonie et CBD: La renaissance de Martha et son amitié avec Snoop Dogg

Si l’expérience l’a fait évoluer c’est parce qu’elle l’a forcée à faire preuve d’une plus grande ouverture d’esprit et d’autodérision.
Au contact des détenues, elle a appris à sortir de sa coquille et de son image auto-imposée de perfection.
C’est en partie grâce à cela qu’elle s’est liée d’amitié avec Snoop Dogg (qui l’a, tout comme Dr Dre avant elle, convertie aux vertus du cannabis).
Après l’avoir rencontrée en 2008 dans une émission de cuisine, c’est finalement en 2014 qu’ils ont un véritable coup de foudre amical.
L’humour mordant de la femme d’affaire et l’énergie douce du rappeur leur permet d’atteindre une “harmonie”, pour citer Snoop.
C’est lors de cette émission, dont vous pouvez retrouver un extrait ci-dessous, que Martha vit son premier vrai high, rien qu’au contact de la fumée du rappeur.

C’est lors de cette émission, dont vous pouvez retrouver un extrait ci-dessus, que Martha vit son premier vrai high, rien qu’au contact de la fumée du rappeur.
Leur relation est aussi hédoniste que collaborative, Snoop qui ne boit jamais d’alcool, fait toujours un effort en compagnie de Martha (qui est apparement très douée en cocktails) et elle a confié à Forbes magazine que la fumée de cannabis était effectivement la meilleure chose à partager avec le rappeur.
Lui, qui ne se savait même pas préparer une purée lors de leur rencontre, en est arrivé à écrire un livre de recettes, préfacé par Martha Stewart.
Ils ont, par ailleurs, lancé une émission nominée pour un Emmy : “Potluck party challenge” et ils ont même tourné une publicité très fun sur la double utilisation des briquets.

De son côté, Snoop a aussi fait l’éducation musicale et médicinale de l’entrepreneuse.
C’est lui qui l’a initiée au CBD, quand elle n’arrivait plus à dormir. Fascinée par ce cannabinoïde miracle, qui lui permet aussi de gérer les situations les plus stressantes sans perdre ses moyens, elle a lancé Cebedia une gamme de bonbons très gourmands “évocateurs des friandises à la française”, selon le New-york Times.
Cette gamme est un des best sellers de Canopy growth et elle comprend des délices aux saveurs hivernales, si vous souhaitez gâter votre tante cet hiver.

Martha is in da house.

Bien entendu, elle a testé tous ses produits sur son ami Snoop, qui loge chez elle à chaque passage à New York. Comme il l’a déclaré chez Jimmy Fallon, c’est autant pour ses talents culinaires et pour sa compagnie que parce qu’elle a “la plus grande baraque de toute la ville”.
Il a ainsi validé toute la gamme (plusieurs fois apparement), avant qu’elle ne la mette en vente.