New York : la légalisation sera pour 2020 !

Nous vous en parlions, l’État de New York doit légaliser l’usage, la production et la vente de cannabis avant l’automne. Nous avions tort, la légalisation sera votée avant l’été. Explications.

La « top priorité de l’année »

« La légalisation sera pour le premier semestre 2020 »
Tels sont les vœux, très clairs, du gouverneur de l’État de New York Andrew Cuomo.
Des vœux qui ont toutes les chances d’être exhaussés, puisque l’élu a tout simplement fait de la légalisation « la top priorité de l’année ». Si le terme de « top priorité » semble être un peu extrême pour ce qui reste somme toute récréatif, ce n’est pas sans raison. L’année dernière, il avait déjà été question de légalisation.

Las ! L’initiative n’avait pu aboutir à la suite d’un différend sur l’allocation des revenus générés par les ventes et taxes sur le cannabis. Le gouverneur démocrate souhaitant que les fonds soient redistribués dans des programmes sociaux comme la réinsertion des graciés ou la lutte contre le marché noir, alors que d’autres élus démocrates verraient bien les dollars vert-ganja partir directement dans les caisses de l’État de New York, sans garanties de réinjection précises.

Faute d’accord au sein du parti démocrate, le projet de loi n’avait pas été voté. C’est donc un gouverneur des plus remonté et motivé qui s’est adressé en ce tout début d’année à ses concitoyens pour leur assuré d’une prompte fin de prohibition.

« Cette loi est une étape importante pour redresser des décennies d’injustice causée par les lois actuelles de l’État sur les drogues », a ajouté le président de l’Assemblée, Carl Heastie (D). «La décriminalisation de la marijuana et la suppression de dossiers pour ceux qui commettent des délits mineurs contribueront grandement à aider nos communautés, et en particulier les personnes de couleur, qui ont été dévastées par elles ».

« En supprimant les barrières et la stigmatisation qui accompagnent le casier judiciaire (en l’effaçant, NDLR) nous ouvrons la voie à de nombreux New-Yorkais pour trouver un emploi, un logement et vivre une existence heureuse et productive« , a conclu l’élu .

Avant le 5 juin

Un consensus autour d’une ventilation plus sociale des revenus de la weed qui semble désormais acquis pour le camp du gouverneur qui, assuré du soutien de la majorité des élus de l’Assemblée de l’État de New York (l’instance législative ayant pouvoir de promulguer les lois) n’aura aucun mal à faire voter la légalisation pure et simple du cannabis dans « l’Empire State ».

Une légalisation qui devrait être annoncée avant le 5 juin, date à laquelle la session semestrielle de l’Assemblée de l’État de New York prendra fin.

Le premier semestre 2020 verra l’État de NY légaliser la consommation, production et distribution de weed, et cela bien plus tôt que ce que prévoyaient les observateurs il y a un mois. Une fièvre verte des plus contagieuses puisque 19 États US devraient cette année passer dans le camp des États libérés, suivant l’exemple des 11 états qui ont déjà autorisé le commerce et la consommation de la belle plante. Ne reste plus au Vieux Continent qu’à attendre que le virus progressiste traverse l’Atlantique.

Alexis