L’Université du Maryland inaugure sa première Fac’ de Ganja.

L’université du Maryland propose un étonnant Master  intitulé “Master of Science in Medical Cannabis Science and Therapeutics” (ou “Master des sciences du Cannabis médical et thérapeutique”). 150 élèves, triés sur le volet, y apprendront tout sur la weed.

Une évolution logique, puisque l’industrie du Cannabis est à l’origine de la création de 64000 Jobs aux États-Unis rien qu’en 2019. Une tendance lancée par un professeur de l’université du Connecticut Gerry Berkowitz en 2018 qui avait enseigné sa propre matière autour de l’horticulture du Cannabis pour 400 personnes. Son cours était d’ailleurs aussi disponible en ligne pour 40 étudiants supplémentaires pour étudier la croissance de la plante à sa récolte.

Le diplôme est d’ailleurs conseillé à ses étudiants par le professeur qui recommande “un appui solide dans les sciences” pour travailler dans l’industrie verte. Le cursus proposé par l’université du Maryland dure 2 ans et se suit principalement en ligne. Avec plus de 500 candidats pour 50 places, l’université a choisi de sélectionner des étudiants venus de 32 états, de Hong Kong et d’Australie.

La classe comporte aussi quelques “Budtenders”: des vendeurs qui travaillent dans les boutiques de Cannabis aux USA et espèrent monter en grade grâce à leurs nouvelles connaissances.

Tous les étudiants doivent suivre 4 cours “de base” dont un sur l’histoire du Cannabis médical et deux dédiés aux sciences.

Leah Sera, la directrice du programme et détentrice d’un doctorat en pharmacologie, observe un nombre de plus en plus important d’étudiants entrant dans le monde du Cannabis afin de fournir des soins alternatifs. La demande des patients américains pour un accompagnement précis est de plus en plus importante: “Même les professionnels de la santé cherchent à en savoir plus pour répondre aux questions qu’on leur pose” déclare Sera.
Un paradoxe quand on sait qu’au niveau fédéral (donc du pays), le Cannabis n’est toujours pas autorisé.
Cela ralentit d’ailleurs les efforts de recherche des scientifiques qui fournissent les données nécessaires à l’éducation de cette nouvelle force salariale.

C’est dans cet esprit d’apprentissage que Staci Gruber, Docteur en Psychiatrie et professeur associée à Harvard, a mis en place une des campagnes les plus ambitieuses autour du Cannabis à l’hôpital Mclean de Boston. Son projet nommé “Marijuana Investigations for Neuroscientific Discovery (MIND)” étudie tous les effets neurologiques du Cannabis : qu’ils soient négatifs ou positifs pour mieux comprendre les enjeux de la plante.  Vous pouvez d’ailleurs retrouver sa fiche de présentation pour en savoir plus sur ses recherches ici: https://www.mcleanhospital.org/profile/staci-gruber

Son point de vue est simple: si le Cannabis devient de plus en plus populaire, il est aussi capital d’en apprendre plus.

Mike Teeve