Etude : Les vaches nourries au chanvre CBD somnolent et font du lait au THC

/

La semaine dernière, un groupe de chercheurs allemands dévoilait les enseignements d’une étude sur les conséquences de l’alimentation de vaches laitières avec du chanvre bien-être. Bien que la biomasse ne contienne que des niveaux négligeables de THC (l’élément psychoactif de la plante), les chercheurs ont détecté des changements comportementaux chez les bovins et des niveaux significatifs de THC dans leur lait.

L’objectif principal de la recherche était de déterminer si nourrir le bétail avec du chanvre CBD déjà utilisé était sans danger pour l’animal, et pour les dérivés animaliers utilisés pour la consommation humaine. Ces dernières années, la culture du chanvre a augmenté en raison de la croissance rapide du marché de l’huile de CBD, et les agriculteurs se retrouvent avec d’énormes volumes de biomasse de chanvre après l’extraction des composés cannabinoïdes (CBD/CBG/CBN).
Cette biomasse résiduelle peut-elle être utilisée en toute sécurité dans l’alimentation du bétail ?
C’est en tous cas une piste que les américains ont tenté d’exploiter avec une étude de l’université d’Etat de l’Oregon, avant de jeter l’éponge.

Sur le vieux continent, pour répondre à cette question, une équipe de chercheurs de l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques a mené plusieurs expériences d’alimentation sur des vaches en lactation. La ration alimentaire quotidienne des bovins a été complétée par de la biomasse de chanvre à faible concentration de cannabinoïdes (soit une concentration de THC de 0,13 %, inférieure au seuil admissible de 0,2 % fixé pour le chanvre commercial en Europe).

« Apparente somnolence, démarche prudente et instable, station debout anormalement longue et une posture anormale »

Sur le plan comportemental, les animaux ont présenté un certain nombre de changements notables après avoir ingéré l’herbe bien-être puisque les chercheurs ont noté que:
« Parallèlement, des changements dans le comportement et l’apparence des animaux étaient évidents, comme des mouvements de langue prononcés, une augmentation des bâillements, de la salivation, de la formation de sécrétions nasales, du prolapsus et de la rougeur de la membrane nictitante, et une apparence somnolente. Certains animaux du groupe H (le groupe nourri avec le plus grand volume de chanvre) ont présenté une démarche prudente et instable, une station debout anormalement longue et une posture anormale ».

Les même chercheurs ont également indiqué que des niveaux conséquents de cannabinoïdes avaient été détectés dans le lait des vaches après qu’elles aient été nourries à la biomasse de chanvre CBD. Ces cannabinoïdes, en particulier le THC, ont été détectés à des niveaux que les chercheurs estiment significatifs dans le cadre d’une consommation humaine.
Il n’est pas certain que la consommation du lait de ces vaches nourries au chanvre entraîne des effets à risque pour l’homme, même si les chercheurs précisent que les niveaux de cannabinoïdes relevés pourraient  poser des problèmes chez les enfants ou les femmes qui allaitent.

Ajouter du chanvre à l’alimentation des animaux d’élevage afin de réduire leur stress?

Les expériences menées ont également révélé que les concentrations de THC dans le lait se dissipaient rapidement lorsque le chanvre était retiré de l’alimentation des animaux.
Cette découverte soulève la possibilité d’ajouter le chanvre à l’alimentation de certains animaux d’élevage afin de réduire leur stress.

Michael Kleinhenz, de l’Université d’État du Kansas, a mené plusieurs études récentes sur l’alimentation du bétail avec du chanvre industriel (qui contient moins de THC). Il affirme que l’ajout de chanvre à leur alimentation pourrait présenter des avantages significatifs, à condition qu’il y ait une période d’élimination des cannabinoïdes de l’organisme de l’animal.

« Il pourrait être avantageux pour les vaches comme pour les agriculteurs que les animaux soient un peu stone »

Toujours selon Kleinhenz, lorsqu’une vache passe plus de temps à «se prélasser», elle peut prendre plus de poids.
S’il est possible d’obtenir des aliments sûrs et exempts de cannabinoïdes, il pourrait être avantageux pour les vaches comme pour les agriculteurs que les animaux soient un peu “stone”.
L’étude a été publiée dans la revue Nature Food : Transfer of cannabinoids into the milk of dairy cows fed with industrial hemp could lead to Δ9-THC exposure that exceeds acute reference dose ainsi que sur le site de l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques : Study: Hemp as animal feed can affect the health of cows.

Zeweed avec Oregon State University, GuruMed et Nature Food.
close

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Kira Moon est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a amené à travailler à Los Angeles, New York ou Londres pendant une dizaine d'années. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

Ed Rosenthal : l’homme qui murmurait à l’oreille du chanvre.

Next Story

Quand Gainsbourg chantait la Ganja

Latest from Allemagne