Bruce Lee et le cannabis.

Qui ne connaît pas Bruce Lee, l’un des acteurs les plus importants de sa génération, considéré comme l’ancêtre de la MMA “Mixed Martial Arts” et surtout, le fondateur du Jeet Kune do : un art martial mêlant philosophie et différents courants d’arts martiaux.

Ce qui est intéressant, c’est de remarquer que Bruce Lee est un pionnier des arts martiaux du Cannabis. En effet, il a commencé à fumer des années avant l’engouement des valeurs thérapeutique du cannabis afin de soulager ses douleurs liées aux blessures causées par les tournages. À savoir qu’aujourd’hui, les autorités sportives commencent juste à accepter les bénéfices du CBD et du THC pour la récupération des sportifs. Le directeur de L’UFC, la plus grande fédération mondiale de MMA créée en 1993, autorise depuis 2018 l’usage du CBD. La substance était jusque là considérée comme « dopante ».

Le cannabis fait de Bruce Lee un survivant, puisqu’en 1970, il se blesse très gravement au dos et doit passer 6 mois à l’hôpital.  Tous les docteurs prédisent qu’il ne pratiquerait plus jamais le Kung-Fu, mais c’est sans compter sa grande volonté et sa consommation de Cannabis; que le maître du Kung Fu arrive à se remettre devant les caméras. C’est d’ailleurs à la suite de cet accident qu’il fera ses trois plus gros blockbusters à Hong Kong puis “Enter the Dragon” son chef d’oeuvre dont il ne verra jamais l’avant-première.

Bruce Lee aimait le Cannabis autant qu’il méprisait l’alcool. Il découvre la plante dans les années 60 grâce à Steve McQueen; alors qu’il lui donne des cours de Kung fu et de Jeet Kune Do.
Bob Wall, un acteur qui jouait à ses côtés dans “Enter the Dragon” raconte que Bruce consommait au minimum deux brownies au Cannabis par jour pour “repasser à la normale” et évacuer le stress de la journée. Étant l’acteur principal et le  producteur du film, il insistait même pour que TOUS ses invités soient fournis avec leur propre joint.

Sa consommation de Cannabis explique pourquoi Hong Kong, sa ville d’origine, n’a jamais nommé de rues ou de bâtiment avec son nom. Ici, le cannabis est illégal depuis 1969. C’est un des points sur lesquels la loi hongkongaise (qui est un territoire autonome appartenant à la Chine depuis la rétrocession par l’Angleterre en 1997) est particulièrement plus dure que la loi chinoise. La loi sur place prévoit encore des peines de prison systématiques pour possession de Cannabis, qui est considérée comme une drogue de catégorie 1, au même titre que l’héroïne et le crack. Il est  donc très facilement possible d’écoper d’une peine de prison même pour des quantités misérables. En 2015 un jeune a obtenu 2 mois de prison pour avoir vendu 0,24 gramme de Cannabis. En Chine, la peine moyenne est aux alentours de 10 à 15 jours de prison pour possession et consommation de Cannabis.

Il existe malgré tout un bel hommage de l’acteur : une statue en bronze commandée par un fan. Cachée dans le jardin des stars, dans le quartier Tsim Sha Tsui, elle représente Bruce dans sa pose “Prêt à l’attaque” dans son iconique film “Fist of Fury” sorti en 1972. “Il fallait honorer sa mémoire” raconte le président de son Fan Club.

 

Mike Teeve