3 syndicats et 5 entreprises s’engagent pour une filière chanvre bien-être Made In France

///

Organisé par le Syndicat Professionnel du Chanvre en partenariat avec Zeweed, le colloque Chanvre bien-être 2022 a été l’occasion pour les principaux représentants de la filière, avec cinq entreprises leader du marché, de signer un accord pour soutenir le CBD Made in France.

Parce que le gouvernement persiste à vouloir interdir la culture de chanvre CBD à fins commerciales sur son territoire (alors que le reste des pays membres de l’Union Européenne en produisent depuis plusieurs années), la filière française de production de fleurs CBD est au point mort.
Devant l’urgence de la situation  le Syndicat du Chanvre a réuni les forces vives du bien-être pour les inviter à mieux s’unir.

Alors que les trois principaux syndicats qui regroupent la majorité des acteurs du secteur (le Syndicat Professionnel du Chanvre SPC, l’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes AFPC et l‘Union des Professionnels du CBD UPCBD) n’avaient pas pour habitude de se parler, la soudaine interdiction de vente du CBD du 30 décembre dernier semble avoir permis aux trois organisations de mieux s’apprécier.

Cette journée de tables rondes, autour desquelles se sont réunis professionnels, experts scientifiques et représentants politiques, s’est conclue par la signature d’engagements œuvrant à la réalisation de cet objectif commun.
Un engagement qui suit l’accord signé le 10 Février dernier à l’Assemblée Nationale par le SPC, l’UPCBD et l’AFPC.

Dans ce premier accord historique, 5 sociétés du secteur ce sont formellement engagées à atteindre 50 % de matière première d’origine France d’ici la fin d’année 2022. Les sociétés Green Leaf Company, Yogah, CIDS France, Héméka et Curaleaf  deviennent ainsi les premières à concrètement s’engager pour défendre un CBD Made in France .

« Ces signatures sont la preuve tangible de l’action des organisations représentatives du Chanvre CBD et des acteurs du secteur, afin de défendre une filière française dont les retombées économiques bénéficieront non seulement aux professionnels, mais également à la communauté nationale  »  se réjouissait le président du SPC Aurélien Delecroix, à l’issue de l’évènement.
L’UPCBD et l’AFPC se sont aussi félicité de ces avancées significatives, saluant toute les deux l’initiative en faveur d’une structuration de la filière chanvre bien-être française.

close

Ne ratez rien de l’actualité du chanvre et du CBD, inscrivez-vous à la Zeweed Newsletter!

Journaliste, peintre et musicien, Alexis est un homme curieux de toutes choses. Un penchant pour la découverte qui l'a amené à travailler à Los Angeles, New York ou Londres pendant une dizaine d'années. Revenu en France, l'oiseau à plumes bien trempées s'est posé sur la branche Zeweed en 2018. Il en aujourd'hui le rédacteur en chef.

Previous Story

Faut-il manger des vaches pour lutter contre le réchauffement climatique?

Next Story

Comment les cannabiculteurs californiens s’adaptent au feu du réchauffement

Latest from Business