CBD, le plus sain des anti-dépresseurs.

//

Les oiseaux chantent de nouveau alors que l’on se surprend à se promener en T-shirt… Pas de doutes, le printemps est arrivé!  Si l’action du Soleil sur le moral n’est plus à démontrer, il existe d’autres éléments qui jouent un rôle essentiel sur notre santé mentale. Parmi eux, le cannabidiol (CBD).

L’année que nous venons de traverser ressemble à un hiver sans fin et pour cause, la crise sanitaire nous a retiré bon nombre de plaisirs qui participent à notre bien être. Cette période difficile a fait naître chez beaucoup d’entre nous des troubles de l’humeur : stress, anxiété, dépression. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’anxiété est symptomatique d’une inquiétude constante face à un événement traumatique ( deuil, séparation, catastrophe naturelle).

L’accompagnement psychothérapeutique est nécessaire mais pas toujours suffisant. Car si certains sont enclins à se confier, d’autres n’ont pas la même facilité. D’autre part, les troubles de l’humeur sont souvent provoqués par des éléments externes mais ils génèrent des dérèglements internes notables de l’organisme. En cause, la sécrétion de sérotonine, molécule responsable de l’humeur. Lorsque le corps humain en produit moins, notre système nerveux central est affecté provoquant ainsi des symptômes plus ou moins invalidants. Fatigue chronique,  perte d’appétit, absence de libido, pensées négatives, baisse de motivation… La liste est longue et la réponse médicale pas toujours adaptée car elle favorise la prescription d’anxiolitiques et d’anti dépresseurs qui ont des effets secondaires indésirables ( prise de poids, sevrage difficile).

CBD, l’alternative saine et non addictive

Le CBD apparaît alors comme une alternative intéressante puisqu’il ne provoque pas d’accoutumance et agit directement sur notre bien être. En atteste les nombreuses études démontrant le rôle prépondérant des récepteurs CB1 et CB2 présent dans notre système endocannabinoïde. Il agit sur l’homéostasie du corps, c’est-à-dire la capacité de notre organisme à s’auto réguler.  Tandis que Le CB2 gère l’immunité, la douleur et l’inflammation, le CB1 se charge du système nerveux central, donc de la production de sérotonine. Souvenez-vous, la molécule responsable du bonheur. Le CBD favorise donc la production de cette molécule lorsque celle-ci ne se synthétise plus correctement. Adieu donc, insomnie, irritabilité, et stress.

Le cannabidiol booste nos défenses immunitaires, détend, apaise et procure une sensation de bien-être.  Une cure de 21 jours serait donc un bon moyen de retrouver notre bonne humeur et d’aborder ce printemps comme il se doit, en dépit des frustrations annoncées pour les quatre prochaines semaines !

Franco-Indienne, amoureuse des langues, de voyages et de parfums,
Nathalie a enseigné le français en Argentine avant de devenir institutrice en
France. Après avoir écrit sur les essences et huiles qui
embaument le corps et l'esprit, elle part à la conquête de nouveaux
horizons en distillant sa passion des mots pour ZeWeed.

Previous Story

Les meilleurs chocolats au cannabis

Next Story

4 articles pour un Pâque de rêve.

Latest from CBD

La beauté avance masquée

Notre journaliste conso-beauté Tallulah, lève le voile sur son dernier secret beauté: les masques au cannabiniol.

Cannabis et addictions

« Légaliser pour mieux encadrer », c’est la réponse à la question de santé publique des pays ayant